Connect with us

Actualités

Protestation: 8e semaine de mobilisation, l’opposition présente un agenda chargé

Published

on

Protestation: 8e semaine de mobilisation, l’opposition présente un agenda chargé 31
Barbancourt
627 views

Comme convenu, l’opposition politique lance une nouvelle semaine de mobilisation toujours dans le but d’aboutir à la démission de Jovenel Moïse du pouvoir. Celle-ci est agrémentée d’une projection sur la semaine à venir.

D’entrée de jeu, André Michel, l’un des Porte-Paroles du Secteur Démocratique et Populaire, a félicité le peuple haïtien qui fait montre de résistance en restant accroché à ses revendications. Parallèlement, l’homme de loi encourage les protestataires à protéger les journalistes, les ambulances, les enfants et femmes enceintes, les camions transportant des marchandises entre autres.

Tout en ayant une pensée spéciale pour les 4 jeunes identifiés comme des étudiants, appréhendées vendredi derniers lors d’une manifestation, André Michel dénonce toute tentative de répression des mouvements populaires par le pouvoir en place.

André Michel salue la marche des ouvriers et des syndicats d’enseignants ce lundi.

“Demain encore, les ouvriers seront dans les rues. Le peuple sera avec eux. Mercredi, il fera de même dans le cadre de la marche des médecins. Jeudi, à l’occasion du centenaire de la mort de Charlemagne Péralte, l’opposition foulera le macadam pour dire non à tout projet d’occupation étrangère. Le même jour, les motards organiseront eux aussi leur propre mouvement. Samedi, la mobilisation sera de taille notamment à Mirbalais à l’occasion des funérailles du journaliste Néhémie Joseph. Dimanche, ce sera une manifestation de solidarité aux victimes du régime PHTK. À Port-au-Prince, les manifestants prendront la direction de la DGPNH”, detaille André Michel, lors d’une conférence de presse, tout en annonçant une journée de deuil national pour le lundi 4 nouvembre.

MG300

Intervenant à cette conférence, le sénateur de l’Artibonite, Youri Latortue a tenu à saluer l’initiative prise par les policiers pour faire entendre leur voix le dimanche 27 octobre. S’adressant aux policiers, le Sénateur accuse Jovenel Moïse d’être le responsable de leur mauvaise situation.

“Les revendications des policiers ne sont pas chimériques. Elles ont leur raison d’être. Le Président a fait choix de signer deux contrats d’un montant de 5 millions de dollars qui devaient être alloués à l’institution policière. Ces contrats concernent respectivement les frais de location de deux hélicoptères et de services de 25 mercenaires pour 1.5 millions de dollars, à raison de 5 mille dollars chacun mensuellement”, conclut le numéro 1 du parti Ayiti An Aksyon.

Actimed
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,944 other subscribers

Archives