Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Rivière Massacre: Haïti et la République Dominicaine s’engagent à créer des mécanismes spécifiques pour la gestion des ressources en eaux

Rivière Massacre / Haïti-République Dominicaine: une rencontre pour clarifier les incompréhensions sur le canal d'irrigation à la frontière

Rivière Massacre: Haïti et la République Dominicaine s’engagent à créer au sein de la Commission Mixte des mécanismes spécifiques devant conduire à la définition d’un cadre global de gestion des ressources en eaux.

Dans un document signé le jeudi 27 mai à l’issue d’une rencontre tenue entre les autorités haïtiennes et dominicaines autour de la construction d’ouvrages en vue du captage d’une partie des eaux de la rivière Massacre, les deux parties se sont engagées à créer au sein de la Commission Mixte des mécanismes spécifiques devant conduire à la définition d’un cadre global de gestion des ressources en eaux communes, dans le strict respect des principes de coopération et d’utilisation équitable, raisonnable et non dommageable.

Cette rencontre technique qui s’est déroulée de manière virtuelle à la chancellerie dominicaine a été inaugurée par le Ministre des Relations Extérieures de la République Dominicainel, Don Roberto ALVARE et le ministre haïtien des Affaires étrangères, Docteur Claude JOSEPH.

La réunion dont il est question a donné l’opportunité aux concernés de faire le point sur la construction d’ouvrages en vue du captage d’une partie des eaux de la rivière Massacre située dans la zone frontalière Ouanaminthe/Dajabón, aux fins, d’une part, de contrôler ses crues et, d’autre part, d’irriguer plus de 3.000 ha de terre de la plaine de Maribahoux.

“Au cours de la rencontre, la partie dominicaine a exprimé ses préoccupations quant à la finalité réelle de cet ouvrage et ses impacts sur la population dominicaine de l’autre côté de la frontière. Pour sa part, la partie haïtienne, tout en réaffirmant ses droits légitimes et inaliénables à une utilisation << juste et équitable» des ressources en eaux communes de la ligne frontalière, a apporté les clarifications techniques y relatives démontrant que les travaux réalisés n’engendreront pas de déviation des eaux de la rivière et n’affecteront pas l’approvisionnement en eau des utilisateurs du côté dominicain, comme le dispose le Traité du 20 février 1929”, lit-on dans un communiqué du MAEC publié en date du 28 mai.

Ayant pris part à cette réunion: une délégation multisectorielle composée de membres du Secrétariat Technique de la Commission Mixte Haitiano-Dominicaine (STCMHD) de la République d’Haïti, du Ministère des Affaires Etrangères et des Cultes (MAEC), du Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), de l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine et de la Commission Technique des Frontières (CTF).

Rivière Massacre / Haïti-République Dominicaine: une rencontre pour clarifier les incompréhensions sur le canal d'irrigation à la frontière

En savoir plus:

“Le Procès de l’insécurité”, le dernier ouvrage de James Boyard en vente à Livre en folie

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Actualités

Haïti et la République dominicaine ont trouvé un accord sur l’eau transfrontalière de la rivière Massacre. Une réunion binationale sur la situation autour de...