Connect with us

Hi, what are you looking for?

Monde

Salvador: à la suite du déploiement des 5 000 soldats et 500 policiers, les meurtriers du policier ont été arrêtés

Salvador: à la suite du déploiement des 5 000 soldats et 500 policiers, les meurtriers du policier ont été arrêtés

Salvador: à la suite du déploiement des 5 000 soldats et 500 policiers dans la municipalité de Nueva Concepcíon, Chalatenango, les trois meurtriers du policier ont été arrêtés.

Les forces de l’ordre du Salvador ont présenté le vendredi 27 mai 2023, les trois individus qui ont assassiné le 16 mai dernier, à Nueva Concepción, Chalatenango, le policier Maximino Antonio Vásquez Rodríguez. A la suite de cette attaque, le président salvadorien Nayib Bukele avait annoncé le déploiement de 5 000 soldats et 500 policiers dans la région. Des opérations ont amené à la capture de ces malfrats. Le chef de l’Etat avait promis avant leur arrestation qu’ils paieront cher le meurtre du policier.

“Nous avons promis qu’ils paieraient cher le meurtre de notre héros. Nous avons détruit votre clique, nous avons arrêté vos camarades, nous avons arrêté votre chef, et aujourd’hui, nous avons arrêté les 3 tueurs. Ils ne sèmeront plus jamais la terreur dans notre pays”, a déclaré le président Bukele sur son compte Twitter sur lequel il est très actif.

Par ailleurs, la police du Salvador lors de la présentation de ces trois meurtriers, a indiqué qu’il font partie du gang MS13. Ces malfrats répondent aux noms de Salvador Enrique Portillo Landaverde, alias C4, José Armando Ochoa Gutiérrez, alias Sapo, Verde, ou Viejo Montes et Francis Antonio Gómez Calderón, alias Monkey ou Mono, a détaillé la police salvadorienne.

Le Directeur Général de la Police du Salvador, Mauricio Arriaza Chicas, après ce coup de filet, a remercié les forces armées du Salvador pour leur contribution dans cette opération. “Je tiens à remercier toute la contribution, à la fois de @FUERZARMADASV avec toutes ses ressources ainsi que tout le talent humain de la police qui a rendu ces résultats possibles.”

Dans la lutte contre les actes de banditisme, sur demande du président du Salvador, Nayib Bukele, le parlement de ce pays a adopté le mardi 5 avril 2022, une loi interdisant aux médias la diffusion des messages de gangs criminels. Une peine allant de 10 à 15 ans de prison est prévue pour ceux qui ne respectent pas cette décision.

Salvador: à la suite du déploiement des 5 000 soldats et 500 policiers, les meurtriers du policier ont été arrêtés

En savoir plus:

Le taux de référence calculé par la BRH pour ce samedi 27 mai 2023

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu