Connect with us

Santé

Santé : Repérer un AVC et sauver des vies

Published

on

Santé : Repérer un AVC et sauver des vies 31
Actimed
160 views

C’est quoi un AVC ?
Un accident vasculaire cérébral (AVC) résulte de l’interruption de la circulation sanguine dans le cerveau, en général quand un vaisseau sanguin éclate ou est bloqué par un caillot. L’apport en oxygène et en nutriments est stoppé, ce qui endommage les tissus cérébraux.

Un AVC peut déclencher deux choses : la mort ou un handicap [lié à la partie touchée].

Quels en sont les symptômes ?

Le symptôme le plus courant de l’AVC est une faiblesse subite ou une perte de la sensibilité de la face ou d’un membre, la plupart du temps d’un seul côté du corps. Les autres symptômes sont la confusion mentale, la difficulté à parler ou des troubles de la compréhension, la baisse de la vision unilatérale ou double, la difficulté à marcher, des vertiges, la perte de l’équilibre ou de la coordination, des céphalées sévères inhabituelles, l’évanouissement ou l’inconscience.

Barbancourt

Quelle réaction faut-il avoir lorsque l’un de ces symptômes arrivent ?
David Lefrançois, expert en neurosciences, indique quatre (4) réflexes à avoir :
1. Demander à la personne de sourire. Si elle est incapable de sourire par elle-même, c’est qu’il y a un problème neurologique, autrement dit, il y a une dimension neurologique qui bloque. Ce qui est un soupçon d’Avc, explique David Lefrancois.

2. Demander à la personne d’énoncer une phrase toute simple du genre « Tiens, il fait beau aujourd’hui ; je suis venu en voiture ; Demain, j’irai à l’école ». Si elle a du mal à la formuler, il y a soupçon d’avc.

3. Lever les deux bras en même temps. Si elle n’ y arrive pas, c’est qu’une partie du cerveau a « obligatoirement » été touchée. Cela s’appelle un symptôme de neuro-lésion.

4. Tirer la langue. Si la personne a la langue qui croche, c’est-à-dire qui part dans un sens ou dans un autre et qu’elle a du mal à la tirer, vous pouvez être sûr d’une chose, c’est un symptôme d’Avc.

Si la personne se trouve dans la difficulté à faire un seul de ces gestes, il lui faut une prise en charge médicale, explique l’expert en neuroscience. Un AVC pris en charge dans les trois heures des premiers symptômes peut ne pas avoir aucune conséquence.

« Mieux vaut prévenir que guérir. Mieux vaut que ce ne soit pas un AVC après diagnostic que de ne pas avoir consulté un médecin à temps ».

Innee Beauty Parlour

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,878 other subscribers

Archives