Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

L’UEH entreprend des démarches pour récupérer les rançons exigées par les grandes puissances dans le passé

L'UEH entreprend des démarches pour récupérer les rançons exigées par les grandes puissances dans le passé
Getting your Trinity Audio player ready...

L’UEH entreprend des démarches pour récupérer les rançons exigées par les grandes puissances dans le passé

Le Recteur Fritz Deshommes invite le Conseil Présidentiel à s’associer à l’initiative de l’université d’État d’Haïti visant à récupérer les rançons imposées par les grandes puissances au XIXe et au début du XXe siècle.

Le Recteur de l’Université d’État d’Haïti (UEH), Fritz Deshommes, a adressé un message à l’occasion de la célébration du drapeau le 18 mai 2024, soulignant la souffrance profonde que traverse la nation. Dans ce discours, il a annoncé des démarches pour récupérer les rançons imposées par les grandes puissances au XIXe et début du XXe siècle et invite le Conseil Présidentiel et le gouvernement à s’associer à cette initiative.

Le Recteur Deshommes a exprimé la douleur ressentie par la population haïtienne, confrontée à une crise multidimensionnelle caractérisée par la faim, la misère, l’insécurité, la maladie et un chômage record. Il a évoqué les difficultés des élèves, étudiants, enseignants et professeurs à accéder aux établissements scolaires et universitaires, et les attaques répétées contre l’UEH.

“Pour ce 18 mai, l’Université d’État d’Haïti exprime une grande souffrance. Souffrance pour un pays en déclin. Souffrance pour la majorité de la population luttant contre la faim, la misère, l’insécurité, la maladie, le chômage à un niveau jamais connu auparavant. Souffrance pour les élèves et les étudiants, pour les enseignants et les professeurs qui ne peuvent plus accéder aux écoles ni aux universités. Souffrance pour l’Université d’État d’Haïti elle-même, victime de nombreuses agressions, pillages, incendies et occupations dans plusieurs facultés”, a-t-il déclaré.

Malgré cette souffrance, l’UEH refuse de baisser les bras. Le message a rappelé l’importance du rôle de l’université comme guide et conscience de la société, et a souligné la symbolique du drapeau haïtien, emblème de liberté et d’inspiration mondiale.

Deshommes a rappelé le rêve collectif d’un État fort et décentralisé, voté massivement le 29 mars 1987, et a souligné la nécessité de ressources humaines, financières et techniques pour réaliser ce projet. Il a annoncé des démarches pour récupérer les rançons imposées par les grandes puissances au XIXe et début du XXe siècle, en commençant par la Dette de l’Indépendance.

“Pour les ressources financières, l’Université d’État d’Haïti a entrepris une démarche pour récupérer toutes les rançons que les grandes puissances – comme la France, l’Espagne, l’Allemagne, l’Angleterre, les États-Unis – nous ont contraintes de payer au 19e et au début du 20e siècle, dans des conditions difficiles.

Nous commencerons par la Dette de l’Indépendance qui est le dossier le plus important et qui semble avancer le plus vite. Nous nous souvenons que le Président Aristide avait lancé ce dossier en 2003. Nous en profiterons pour aborder la question des préférences commerciales unilatérales que nous avons été obligés de concéder à la France pendant près de deux siècles au moment où la France reconnaissait notre indépendance”, a-t-il indiqué.

Il a appelé le Conseil Présidentiel et le gouvernement à s’associer à cette initiative et à prendre des mesures pour garantir une utilisation transparente et bénéfique de ces fonds. Le Recteur a également encouragé une coopération renforcée avec la CARICOM et les pays africains engagés dans des démarches de réparations pour les dommages du colonialisme et de l’esclavage.

Enfin, Deshommes a souligné l’importance de la diaspora haïtienne et des amis internationaux d’Haïti pour soutenir le pays en ces temps difficiles. Il conclut son message en réitérant l’espoir et la détermination à bâtir le pays rêvé, et a souhaité à tous une bonne Fête du Drapeau et de l’Université.

L'UEH entreprend des démarches pour récupérer les rançons exigées par les grandes puissances dans le passé

À lire aussi :

Luis Abinader réélu président au premier tour avec 57,16% des voix

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Le Rectorat de l’UEH a dénoncé les actes de vandalisme et de pillage à la Faculté de médecine...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Le Rectorat de l’UEH condamne les actes de vandalisme et de pillage à la Faculté des Sciences. Le...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Le Rectorat de l’UEH dénonce la prise en otage du siège principal de l’école de droit des Gonaïves...

Éducation

Getting your Trinity Audio player ready... Le Rectorat de l’Université d’État d’Haïti fait le point sur la crise à l’École de Droit et des...