Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

L’unité, la voie qui mènera vers le travail décent selon Joseph Mécène Jean Louis

L’unité , Le président désigné de la transition de rupture salue la grande mobilisation du 28 février

En ce 1er mai, le président désigné Joseph Mécène Jean Louis, présente l’unité comme la seule voie capable de mener le pays vers la source du travail décent.

Ce 1er mai 2021, jour de l’agriculture et du travail en Haïti, est la toute première grande fête nationale vécue par Joseph Mécène Jean Louis, en tant président désigné de la transition dite de rupture. Dans son message à l’occasion, Me Jean Louis met l’accent sur le travail décent qu’il définit comme une source de dignité personnelle,de stabilité familiale, de paix sociale, de démocratie politique, de croissance économique.

Pour lui, l’unité est la seule voie qui mènera tout droit à la source du travail décent. Ainsi, déclare t-il, dans la Transition de Rupture, qu’il promet de diriger avec le sens élevé de l’équité pour l’intérêt général de la Nation et le bonheur de tous les haïtiens vivant ici ou à l’extérieur, l’unité constituera le ciment social fort pour la relance de l’économie et la refondation sociale.

“Il y a plus de vingt ans, le travail décent détermine sous l’impulsion de l’Organisation internationale du travail ( OIT ) les nouvelles relations, plus humanisantes, moins conflictuelles, moins hostiles . Parce que le travail décent est basé sur le respect de l’intégrité du travailleur et la protection de sa famille. Parce que le travail décent permettra “de créer des emplois,de garantir les droits au travail, d’étendre la protection sociale, de promouvoir le dialogue social”, lit-on dans le message du président désigné de la transition de rupture.

Joseph Mécène Jean Louis ajoute que le travail décent, s’il est appliqué tant au secteur formel qu’au secteur informel, sera donc une source de dignité personnelle, de stabilité familiale.

Selon le président désigné de la transition, jamais,le gangstérisme ne peut se substituer à la source naturelle, légitime et légale du travail. “Pour-qu’il n’en soit pas ainsi, un partenariat s’avère indispensable pour le progrès économique et social dans le cadre conceptuel du travail décent. Désormais,  ce sera le fondement des relations équilibrées et équitables entre ceux qui investissent et ceux qui font prospérer les entreprises”,explique Joseph Mécène Jean Louis qui regrette que la célébration de la fête mondiale du Travail surprend le pays dans des conditions extrêmement difficiles.

En savoir plus:

1er mai: fête du travail et de l’agriculture

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu