Connect with us

Actualités

24e anniversaire de la PNH : « votre police se renforce, elle s’adapte malgré les manques », les mots de Michel-Ange Gédéon

Published

on

24e anniversaire de la PNH : « votre police se renforce, elle s’adapte malgré les manques », les mots de Michel-Ange Gédéon 32
Actimed
431 views

Célébration ce mercredi 12 juin du 24e anniversaire de création de la Police Nationale d’Haïti, une institution comptant aujourd’hui 15 mille membres toutes les unités comprises. A l’occasion, une cérémonie a été organisée à l’Académie Nationale de Police à Frères.

Une cérémonie qui s’est déroulée en présence entre autres du couple présidentiel, Jovenel  et Martine Moïse, du Premier ministre nommé, Jean Michel Lapin, des membres du gouvernement, des membres du haut commandemant de la PNH, des membres du pouvoir judiciaire, de l’ambassadeur des Etats-Unis accrédité en Haïti, Michel J. Sison, de la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations-Unies en Haïti, Helen  La Lime, des représentants du secteur des Droits Humains et de la société civile.

24e anniversaire de la PNH : « votre police se renforce, elle s’adapte malgré les manques », les mots de Michel-Ange Gédéon 33

D’entrée de jeu, le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, Michel-Ange Gédéon, a fait observer une minute de recueillement en mémoire des frères d’armes tombés sous les balles assassines. Ses premiers mots, étaient pour remercier tous ceux qui ont contribué à faire de la PNH, une institution en pleine expansion malgré l’instabilité, les zones de turbulences et les luttes sans grandeurs et des querelles de chapelles.

Innee Beauty Parlour

« Cela fait 24 ans que des jeunes haïtiens d’horizons divers écrivent chaque jour de leur sueur et de leur sang de nouvelles pages de la Police Nationale d’Haïti. Ils sont nombreux, les pionniers et pionnières de 1995 », se rappelle le DG.

Dans son discours, le Commandant en chef de la PNH regrette que le plan stratégique 2017-2021 soit à moins de 15 %  mise en œuvre. Un éloignement systématique de l’objectif défini à travers ce plan qui  vise à faire de la PNH une institution de sécurité publique de standard international capable de garantir l’ordre public et d’assurer la protection des vies et des biens, selon Michel-Ange Gédéon qui parle d’un décaissement du coté haïtien d’un montant de 19 millions de dollars sur 698 millions prévus.

« Il n’y a pas de bonne police avec des moyens au rabais. Quand la volonté et le courage dépassent les limites, il en ressort un talent qui est sans limite. Celui-ci se mêle à d’autres talents.  Il y en a qui ne font appel qu’a la capacité décisionnelle, une volonté de faire, une volonté d’agir et surtout d’agir ensemble », lance-t-il.

A environ trois années à la tête de cette institution, le DG estime important de faire un bilan de ses actions : création de la POLIFRONT, renforcement de la police communautaire avec la nomination d’un coordonnateur national, création des directives, d’un corps médical de la PNH. A partir du mois prochain un officier de police d’intégrité sera nommé pour représenter l’Inspection Générale dans chaque département, le Directeur Général de la PNH a aussi fait mention du renforcement des garde-cotes.

De 2016 à 2018, dans le cadre de la lutte contre la criminalité, la PNH a confisqué 12 bateaux, 268 kg de cocaïne et 412 kg de marijuana. 729 personnes ont été déférées au parquet, 1108 autres interpellées et déférées aux tribunaux, 370 armes à feu, 329 véhicules, 2 millions 138 mille 671 dollars américains ont été saisis, relevant de la criminalité transnationale organisée.

« Le manque de moyens nous retarde très sérieusement, mais nous avançons vers les buts fixés. Nous souhaitions ardemment que les moyens viennent augmenter la fougue de nos policiers pour leur donner la rage de vaincre. Aujourd’hui encore, je prends l’engagement de vous dire que la PNH atteindra certains des objectifs que le peuple attend de nous. Commençons par bien traiter nos policiers pour une motivation à toutes épreuves », déclare-t-l.

Par ailleurs, le Directeur Général de la PNH exhorte les policiers et policières à ne pas se mêler à des affaires politiques. « Vous n’êtes pas là pour faire les sales boulots des politiques. Vous n’êtes pas là pour empêcher les journalistes de faire leur travail. Vous n’êtes pas là non plus pour tirer sur des manifestants mais d’empêcher à quiconque de semer le trouble et de vandaliser les biens d’autrui”.

« Malgré les conditions de travail difficiles, la PNH a fait des avancées considérables. En revanche, elle a observé  que les progressions en matière judiciaire et pénitentiaire s’avèrent timides.  A mon avis,  il est essentiel d’avoir une vision de l’ensemble de la chaine pénale et du volet sécuritaire pour bien faire progresser l’Etat de Droit.  Le Droit et la force doivent être soutenus, appuyés, consolidés en même temps si on veut un Etat de Droit qui progresse et une Haïti plus sécurisée », poursuit le DG Gédéon dans le but de prouver la nécessité d’une synergie entre la PNH et la Justice.

Innee Beauty Parlour
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,470 other subscribers

Archives