Connect with us

Hi, what are you looking for?

Insécurité

326 cas de Kidnapping recensés entre avril et juin 2022, selon le CARDH

Insécurité: le kidnapping a augmenté de près de 300 % selon le CARDH

326 cas de Kidnapping ont été recensés entre avril et Juin 2022, selon le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme

De plus en plus l’emprise des gangs sur le pays s’accroît et le pays ne fait que s’enfoncer dans l’insécurité généralisée. Entre avril et Juin 2022, 326 cas de kidnapping ont été recensés selon le récent bulletin du centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme(CARDH). Ces chiffres représentent une augmentation de 44.8% par rapport à ceux du premier trimestre 2022. Dans ce rapport, le CARDH appelle à la moralisation de la vie politique haitienne qui, dit-il, contribue à cet Etat délinquant. Aussi souligne t-il,la nécessité du renforcement concret de la police car, soutient-il, la sécurité est le besoin prioritaire de la population et la condition première pour la tenue des élections.

Dans son bulletin # 8 sorti le 30 juin courant, le centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme indique que 225 enlèvements ont été recensés pour le premier trimestre 2022 contre 326 pour le deuxième trimestre, ce qui représente une augmentation de 44.8%. Ces enlèvements, selon le CARDH, sont ainsi répartis : 290 enlèvements d’Haïtiens, 36 étrangers de 9 pays (40 de janvier à date) et 15 enlèvements collectifs.
Pour le mois d’avril, 53 enlèvements ont été recensés, contre 118 pour le mois de mai, une augmentation de 117 %, et 155 pour le mois de juin, respectivement une
augmentation de 192 % et de 31%.

Juno7 PUB

Haïti, Un État De Terreur

Haïti est « un pays en état de terreur », a affirmé le CARDH qui cite la représentante spéciale du Secrétaire général et cheffe du BINUH, Helen La Lime. ” Cet échec cuisant devrait être partagé entre les gouvernements qui se sont succédé, les missions des Nations unies en Haïti (près de 30 ans), la classe politique et la société civile au sens large, avec des niveaux de responsabilités différents.”

Le CARDH rappelle dans ce document que de 2004 à date, trois missions des Nations unies se sont succédé en Haïti et environ 15 milliards de dollars américains ont été dépensés. Le centre souligne cependant que les missions des Nations unies telles que définies et implantées en Haïti ne sont pas nécessairement la solution.

Insécurité: le kidnapping a augmenté de près de 300 % selon le CARDH

La sécurité, besoin immédiat de la population et condition pour la tenue d’élections

Le CARDH estime qu’ aujourd’hui, la sécurité est le besoin prioritaire de la population et la condition
première pour la tenue des élections afin que les citoyens puissent choisir librement leurs représentants conformément aux prescrits de l’article 58 de la Constitution haïtienne et aux articles 3 et 25 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. “La sécurité doit être abordée sous l’angle des moyens concrets par rapport à la nouvelle réalité criminelle et non sous l’angle des postures, des promesses”

Le Cardh appelle au renforcement concret de la police pour attaquer les quatre axes du mal. “La police, dont les efforts sont mesurables, ne peut pas résoudre l’insécurité et la criminalité auxquelles le pays est confronté”, soutient l’institution.

“de manière immédiate, il faut donner à la police des moyens et un accompagnement concret pour affronter ce problème à savoir : des matériels et accessoires appropriés : chars, hélicoptères, armes et munitions, équipements de protection individuelle, drones équipés, furtifs…, des technologies, centre de commandement et la formation des unités adaptées au développement de la réalité.”

Appel à la moralisation de la vie politique

Le CARDH appelle à la moralisation de la vie politique et à des actions concrètes sur la pauvreté et la misère. “La vie politique haïtienne telle qu’elle est, contribue à cet état délinquant. Il faut donc la moraliser.”

Avec près de 5 millions d’Haïtiens en insécurité alimentaire, Haïti est au cœur d’une catastrophe humanitaire pire que les conséquences de la guerre ou de l’opération spéciale de la Russie en Ukraine, a déclaré le CARDH qui souligne la nécessité d’ agir concrètement sur la pauvreté et la misère ” De véritables programmes de lutte contre le fléau de la pauvreté et la misère doivent être envisagés à travers des politiques publiques de sécurité et de lutte contre la criminalité, sinon les zones défavorisées resteront toujours des terrains fertiles à la criminalité.”

En savoir plus:

États-Unis : le Texas envisage d’interdire la sodomie

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus de contenu

Sécurité

 Haiti: La PNH a trouvé le téléphone d’une victime de kidnapping entre les mains de Guintheur Pierre qui se faisait passer pourtant pour un...

Insécurité

 Haiti- insécurité : le cri de détresse de la famille de Midrine Jean, une marchande d’épices enlevée dans un autobus à Port-au-Prince, zone Martissant....

Actualités

 Haïti: la guerre de Cité Soleil, une stratégie pour contrôler les prochaines élections selon le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme...

Sécurité

 Deux individus impliqués dans une affaire de Kidnapping ont été arrêtés par la PNH Emase Claizier et Pierre Joseph Aristor ont été arrêtés par...