Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Le Conseil de sécurité de l’ONU établit un régime de sanctions en Haïti avec « Barbecue » en ligne de mire

Haiti- Guerre entre « Chen Mechan » et « 400 Mawozo » : l’ONU dénonce des abus graves des droits de l’homme

Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté à l’unanimité l’instauration d’un régime de sanctions en Haïti avec « Barbecue » ainsi que ceux qui soutiennent des activités criminelles et la violence impliquant des groupes armés en ligne de mire.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté ce vendredi 21 octobre 2022, un projet de résolution établissant un régime de sanctions sur Haïti, qui comprend un gel ciblé des avoirs, une interdiction de voyager et des mesures d’embargo sur les armes. Selon un communiqué des Nations-Unies le projet de texte, présenté par le Mexique et les États-Unis, qui intervient dans le contexte d’une crise majeure en Haïti, a été adopté à l’unanimité par les Etats membres présents.

Les critères de désignation décrits dans cette résolution sont ainsi libellés : Participer ou soutenir des activités criminelles et la violence impliquant des groupes armés et des réseaux criminels, y compris le recrutement d’enfants, les enlèvements, la traite des personnes, les homicides et la violence sexuelle et sexiste ; Soutenir le trafic illicite et le détournement d’armes et de matériel connexe, ou les flux financiers illicites qui y sont liés ; Entraver l’acheminement de l’aide humanitaire vers et à l’intérieur d’Haïti ; et taquer le personnel ou les locaux des missions et opérations de l’ONU ou fournir un soutien à de telles attaques.

« La résolution établit un comité des sanctions sur Haïti et demande au Secrétaire général de créer, pour une période initiale de 13 mois, un groupe d’experts pour soutenir les travaux du comité. Le comité sera chargé de désigner les personnes et entités devant faire l’objet des sanctions, qui s’appliqueront pour une période initiale d’un an », précise l’ONU soulignant que la violence endémique des gangs et les troubles populaires généralisés ont aggravé une situation humanitaire déjà désastreuse.

Jimmy Cherizier, le chef de la fédération de Gang G9 visé

Une annexe au texte de la résolution vise Jimmy Cherizier alias « Barbecue », qui dirige une fédération de Gang connue sous le nom de « Famille G9 et alliés ». Cette résolution avance que ce dernier « a commis des actes menaçant la paix, la sécurité et la stabilité d’Haïti » et a « planifié, dirigé ou commis des actes qui constituent des atteintes graves aux droits humains ».

Ce chef de gang continue de bloquer l’accès à des infrastructures essentielles telles que le terminal de Varreux, le principal terminal pétrolier du pays, ce qui a entrainé une paralysie des services essentiels, notamment la distribution d’eau, la collecte des ordures et le fonctionnement des établissements de santé, souligne l’ONU. A cela s’ajoute la résurgence du choléra en Haïti depuis début octobre.

Haiti- Guerre entre « Chen Mechan » et « 400 Mawozo » : l’ONU dénonce des abus graves des droits de l’homme

En savoir plus:

21 octobre 2010 : découverte des premiers cas de choléra en Haïti

Written By

Rédacteur, coproducteur de la série documentaire "Kitem Esplikew" de Juno7

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Sécurité

« L’insécurité demeure une priorité et une urgence pour le peuple haïtien qui a assez souffert de la crise multidimensionnelle qui ronge le pays », a...

Sécurité

Les Etats-Unis vont soumettre au Conseil de sécurité des Nations Unies une résolution visant à sanctionner les chefs de gangs en Haïti et ils...

Actualités

Face à la situation délétère dans le pays, le Conseil de sécurité de l’ONU appelle le pouvoir à faire face à ses responsabilités. Les...

Sécurité

Référendum – élections : le Premier ministre a.i Claude Joseph a plaidé sa cause (celle du pouvoir en place) devant le Conseil de Sécurité...