Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Coopération haïtiano-qatari : l’exploitation de ressources minières n’était pas dans l’agenda de la délégation haïtienne

Le gouverneur de la Banque Centrale Jean Baden Dubois a apporté un démenti formel aux allégations laissant croire que la délégation haïtienne dont il faisait partie était au Qatar pour négocier l’exploitation des ressources minières du pays. Celle-ci serait la contrepartie du rachat de la dette vénézuélienne PetroCaribe.

« Il n’a jamais été question de mines d’or ou quoi que ce soit de ce genre. D’ailleurs, je doute que le Qatar aie ce genre d’expertise »» a-t-il confié au quotidien Le Nouvelliste.

En fait, la délégation haïtienne s’est rendue dans ce petit émirat du Moyen-Orient pour autre chose. Elle comptait, en effet, négocier de nouveaux accords dont le rachat de la dette vénézuélienne PetroCaribe, évaluer la coopération bilatérale et discuter des questions d’investissement.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Si Haïti peut entreprendre une telle démarche aujourd’hui, c’est grâce au feu vert donné par le gendarme de la finance internationale, à savoir le Fonds Monétaire international.

En effet, le FMI a récemment accordé un prêt de 229 millions de dollars à l’État haïtien. Un prêt qui vise à stabiliser l’économie haïtienne en réduisant son déficit budgétaire et en gérant sa dette, tout en protégeant les plus pauvres du pays.

Rappelons qu’à l’invitation du Vice Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères qatari, une délégation composée du Chancelier haïtien Bocchit Edmond, du Gouverneur de la Banque Centrale, de l’ordonnateur national Charles Jean Jacques, entre autres, séjourne depuis quelques jours à Doha, capitale du Qatar.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Plus de contenu