Connect with us

Actualités

Covid-19:”Dlo toupatou, dlo tout tan”, un projet pour rendre accessible l’eau

Published

on

Covid-19:"Dlo toupatou, dlo tout tan", un projet pour rendre accessible l'eau
bongu j7

“Dlo toupatou, dlo tout tan”, un projet de la fondation Réginald Boulos pour rendre l’eau accessible dans les milieux défavorisés à l’ère de la Covid-19.

Covid-19:"Dlo toupatou, dlo tout tan", un projet pour rendre accessible l'eau 28
La Fondation Réginald Boulos a lancé officiellement ce jeudi 14 mai à Port-au-Prince, son programme baptisé “Dlo toupatou, dlo tout tan”. Celui-ci vise à rendre l’eau disponible dans les quartiers défavorisés du pays afin de permettre aux populations vulnérables d’avoir de quoi se laver les mains régulièrement question de se prémunir de la pandémie de Coronavirus.

Débuté au Cap-Haïtien avec l’installation des cinq premiers châteaux d’eau, “Dlo toupatou, dlo tout tan” consiste à placer des points de lavage de mains dans plusieurs villes du pays, selon ce qu’a fait savoir le docteur Réginald Boulos dans une interview exclusive accordée à Juno7.

Le programme fait suite à une demande urgente des habitants de Cité Soleil lors d’une distribution de matériels de protection organisée récemment dans ce quartier par sa fondation, s’il faut croire l’homme d’affaires.

Dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, les premières installations de châteaux d’eau visaient cinq quartiers de la commune de Cité Soleil à savoir Soleil 1, Brooklyn, Pelé Simon, Bellekou et Pont-Rouge.

MG Motors 720

” Depuis le début des travaux, les demandes n’ont pas cessé de surgir. Pour l’instant, douze châteaux d’eau de plus de 400 gallons sont déjà placés dans plusieurs communes de l’aire métropolitaine dont Delmas, Port-au-Prince et la Deuxième Circonscription de Port-au-Prince”,rapporte Réginald Boulos qui précise que les stations seront alimentées en eau tous les lundi et jeudi par la fondation. “Une coordonnatrice a été désignée en ce sens”,dit-il.

Selon l’estimation de la fondation du docteur Réginald Boulos, la commune de Port-au-Prince mérite à elle seule 50 châteaux d’eau. La fondation compte y augmenter les points de lavage des mains. Idem pour le Cap-Haïtien. Le projet devrait s’étendre très bientôt à Saint-Marc, à Jean Rabel, aux Gonaïves entre autres.

A lire aussi: Reginald Boulos: la baisse du prix du carburant sera plus bénéfique que le cash transfert

Innee Beauty Parlour

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 998,677 other subscribers

Archives