Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Crise politique: des acteurs de l’opposition appellent à un accord inclusif et au départ de Jovenel Moïse

Crise politique: des acteurs de l'opposition appellent à un accord inclusif et au départ de Jovenel Moïse

Des acteurs de l’opposition appellent à un accord inclusif sur la crise politique et au départ du président Jovenel Moïse

Dans une déclaration conjointe,  Entente Nationale pour une Transition de Rupture (ENTENTE) du Sénateur Steven Irvenson Benoit,   Forces Nationales pour la Démocratie (FND) du Député Antoine Rodon Bien-Aimé,  Mouvement pour la Transformation et la Valorisation d’Haïti (MTVAyiti) du Dr Pierre Réginald Boulos,  Operasyon Tèt Ansanm du Député Joseph Manès Louis et En Avant du Député Jerry Tardieu ont fixé leur position sur la crise tenant compte des dernières positions de la communauté internationale.

Ces regroupements de partis politiques et partis de l’opposition signataires ont fait savoir “qu’il est encore possible de trouver un accord politique inclusif entre les protagonistes de la crise incluant nécessairement le départ ordonné de Mr. Jovenel Moise dont le mandat a pris fin le 7 février 2021 (selon les articles 134-2 ,134-3 de la Constitution et l’article 239 du décret électoral du 2 mars 2015), la mise en place d’un gouvernement d’union nationale et l’organisation d’élections honnêtes, transparentes et crédibles dans un délai techniquement possible et un climat de sécurité rétabli.”

Ils ont fondé leur démarche d’appeler au dialogue sur les prises de positions et déclarations de la communauté internationale notamment à travers le Core Group qui a exprimé “sa préoccupation devant le fait que le processus de changement de la Constitution n’est pas à ce stade suffisamment inclusif, participatif ou transparent et qu’une telle réforme devrait se dérouler sur la base d’une large consultation qui implique l’ensemble des forces vives de la nation”, ont-ils souligné.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour les cinq signataires, ces récentes sorties  “prouvent que la communauté internationale est parfaitement consciente des gravissimes dangers qui planent sur Haïti dont la démocratie est mise à mal notamment par l’entêtement de Mr. Moise à organiser un referendum inconstitutionnel, illégitime et impopulaire qui risque de plonger le pays encore plus dans le chaos et l’instabilité”.

Ces positions, ont-ils ajouté, rejoignent celles exprimées depuis plusieurs mois par tous les secteurs vitaux de la vie nationale qui estiment que la population est à bout de souffle.

En savoir plus:

L’ancienne ministre du Commerce Josseline Colimon Féthière est décédée

Advertisement. Scroll to continue reading.
Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu