Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Crise en Haïti : Religions pour la Paix laisse tomber le processus de dialogue

Crise en Haïti : Religions pour la Paix laisse tomber le processus de dialogue

Crise politique en Haïti : Religions pour la Paix laisse tomber le processus de dialogue

Dans une note publiée ce lundi 12 avril 2021,  Religion pour la paix  annonce qu’elle abandonne le processus de dialogue, qu’elle a voulu initier depuis le mois dernier en vue de trouver une solution pacifique à la crise politique du pays.

“Par la présente, la plateforme interreligieuse Religions pour la Paix, Haïti (RPPH) vous remercie pour votre intérêt et votre solidarité au processus de paix initié depuis le mois dernier en vue de trouver une solution pacifique à la crise que vit Haïti. Elle en profite pour exprimer sa gratitude à l’égard des partis et regroupements politiques qui avaient sollicité ses bons offices pour ce processus de dialogue et de paix », lit-on dans ce document.

“Cependant, après l’évaluation de la situation telle qu’elle s’est développée durant ces derniers jours, RPPH estime que le moindre mal pour la plateforme est de se retirer de ce processus tout en gardant l’espoir de pouvoir continuer à servir le pays autrement”, poursuit cette note publié sous la signature du pasteur Clément Joseph, secrétaire général.

La plateforme interreligieuse Religions Pour la Paix, Haïti (RPPH) promet de “rester disposée à encourager toute autre initiative de dialogue qui tend vers une solution pacifique de cette crise.”

L’invitation au dialogue de Religion pour la paix faite aux différents acteurs politiques du pays a été rejetée d’un revers de main par les partis de l’opposition qui accusent la plateforme d’être de mèche avec le président Jovenel Moise. La crédibilité de la plateforme a été mise en doute. Certains leaders de l’opposition dont André Michel reprochent  à Religion pour la paix de s’être abstenue, trop souvent, sur des faits brûlants de l’actualité, l’insécurité par exemple.

En savoir plus:

Le Ministère des Cultes condamne l’enlèvement suivi de la séquestration des sept religieux

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu