Connect with us

Hi, what are you looking for?

Économie

L’insécurité et la crise socio-politique ont plombé le premier trimestre de l’année fiscale, selon la BRH

L’insécurité et la crise socio-politique ont plombé le premier trimestre de l’année fiscale, selon la BRH
Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

L’insécurité et la crise socio-politique ont plombé le premier trimestre de l’année fiscale. Pour les deux prochains trimestres, plusieurs facteurs laissent augurer de perspectives relativement favorables à l’économie haïtienne, selon la BRH.

Dans sa note sur la politique monétaire pour le 1er trimestre de l’exercice fiscal 2022-2023 (Octobre – Décembre 2022), publié ce vendredi 3 février, la Banque de la République d’Haïti (BRH) revient sur le contexte international marqué par la persistance de l’inflation à des niveaux élevés en dépit d’un ralentissement de son rythme de progression et national, avec le récent épisode de pays lock et crise de carburant dans lequel sa politique monétaire a été mise en œuvre.

Au niveau national, estime la BRH, « l’activité économique a été affectée par la dégradation continue du climat des affaires dans un contexte de détérioration des conditions de sécurité qui a perturbé notamment la production de biens et services par les entreprises locales ainsi que leur distribution à travers le pays. Ce panorama a été amplifié par des épisodes de rareté des produits pétroliers et par la faible performance du secteur agricole. La conjugaison de ces différents faits a conduit à une intensification prononcée et rapide des pressions inflationnistes dans l’économie. »

Parallèlement à ces turbulences qu’a connu le pays, ce sont les incertitudes autour de la conjoncture socio-politique et sécuritaire qui ont contribué à l’augmentation des anticipations négatives des agents économiques, les poussant à renforcer leur position en devises étrangères. Mais la banque centrale avance que dans « l’objectif de mitiger les implications de cet environnement adverse sur l’évolution des prix et du change, elle a maintenu sa politique de reprise systématique de la liquidité excédentaire au niveau du système bancaire notamment à travers les bons BRH et des interventions sur le marché des changes. »

L’insécurité et la crise socio-politique ont plombé le premier trimestre de l’année fiscale, selon la BRH

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

Au chapitre des perspectives, la BRH n’a pas fait montre d’un optimisme démesuré. Mais elle assure que pour les « deux prochains trimestres, plusieurs facteurs laissent augurer de perspectives relativement favorables à l’économie haïtienne. » Car, les allocations prévues dans le budget 2022-2023 en faveur du secteur social (30,6 milliards de gourdes) devraient contribuer à soutenir la consommation et ainsi réduire l’insécurité alimentaire.

De même, soutient la banque centrale, les crédits alloués aux dépenses d’investissement aideraient à la mise en place d’actions pour la relance du secteur agricole (6,04 milliards), la réalisation de projets dans le secteur des bâtiments et travaux publics (16,04 milliards de gourdes), le renforcement de la capacité des postes frontaliers et du contrôle douanier (302,2 millions de gourdes) dans le but de dégager plus de ressources locales pour financer des investissements essentiels à la croissance.

Ces initiatives, a-t-elle ajouté, pourraient être davantage renforcées par des ressources en provenance des bailleurs notamment le Fonds monétaire international (FMI) à travers le nouveau guichet de financement des ripostes aux chocs alimentaires de la facilité de crédit rapide (Food Shock Window – FSW)4. Au niveau international, le ralentissement continu de l’inflation chez les principaux partenaires commerciaux d’Haïti devrait être bénéfique à la réduction des pressions inflationnistes au niveau local et pourrait aider à une relative augmentation des transferts privés sans contrepartie reçus dans l’économie.

En savoir plus:

Programme Humanitaire Parole: pour ne pas être victime d’escroquerie, l’USCIS invite les citoyens à faire preuve de vigilance

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Économie

Le taux de référence calculé par la BRH pour ce vendredi 8 Décembre 2023 est de 132,12 gourdes pour un dollar américain. Ce taux...

Économie

Le taux de référence calculé par la BRH pour ce jeudi 7 Décembre 2023 est de 132,20 gourdes pour un dollar américain. Ce taux...

Économie

Le taux de référence calculé par la BRH pour ce mercredi 6 Décembre 2023 est de 132,14 gourdes pour un dollar américain. Ce taux...

Économie

Le taux de référence calculé par la BRH pour ce mardi 5 Décembre 2023 est de 132,18 gourdes pour un dollar américain. Ce taux...