Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Daniel Supplice dit avoir réussi à faire baisser la tension entre les deux pays

Daniel Supplice dit avoir réussi à faire baisser la tension entre les deux pays
Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

Daniel Supplice dit avoir réussi à faire baisser la tension entre Haïti et la République dominicaine

Au terme d’une mission de six jours en République dominicaine, l’envoyé spécial d’Haïti en RD, Daniel Supplice, lors d’une conférence de presse, a déclaré, qu’après avoir rencontré dies acteurs de différents secteurs notamment les plus hautes autorités dominicaines, il a relevé quatre irritants à la base des problèmes entre les deux pays. Il s’agit de la frontière, la situation des étudiants haïtiens, le cas des haïtiens qui reçoivent des soins gratuitement dans des hôpitaux dominicains et le problème de l’identification des haïtiens.

Daniel Supplice a affirmé être satisfait de sa mission parce qu’il a réussi à “calmer le jeu” en apportant des éléments de solutions susceptibles de satisfaire aux intérêts des deux pays.

Juno7 Pub

Rencontre avec la communauté haïtienne

Lors de sa mission en République voisine, l’ambassadeur Daniel Supplice a rencontré différents acteurs issus de différents secteurs afin de s’enquérir de la situation. ” Arrivés là bas, nous avons rencontré trois groupes. D’abord les Haïtiens, nous avons rencontré l’ambassadeur d’Haïti en RD, Smith Augustin, la fédération des étudiants haïtiens, l’ancien ministre Edwin Paraison ainsi que des leaders de l’Église catholique et protestante afin d’avoir l’impression des haïtiens de la situation.”

Rencontre avec le secteur international

Daniel Supplice a également rencontré le nonce apostolique qui est le doyen du corps diplomatique en RD, le représentant des Nations-Unies en RD et le directeur de l’OIM. Ces trois personnalités sont importantes, dit-il, parce qu’elles suivent de près le dossier haïtien et ont leur mot à dire notamment sur le dossier de la migration.

Rencontre avec les plus hautes autorités dominicaines

Daniel Supplice dit avoir réussi à faire baisser la tension entre les deux pays

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

Daniel Supplice a rencontré le président dominicain Luis Abinader. ” Nous avons aussi rencontré le ministre des affaires étrangères qui nous a reçu en compagnie du vice-ministre des relations bilatérales et du vice-ministre des relations multilatérales; le ministre de l’intérieur et de la police générale, accompagné du Vice ministre de l’intérieur et de la Police générale responsable de la migration et de la naturalisation.”

Quatres points irritants à la base des problèmes

“Durant toutes les discussions que nous avons eu avec les différents acteurs, nous avons pu relever quatre points épineux qui entravent la relation entre les deux pays”, a déclaré l’ambassadeur Supplice qui a cité le problème de la frontière, la situation des étudiants haïtiens, le cas des haïtiens qui reçoivent gratuitement des soins de santé dans des hôpitaux dominicains et le problème de l’identification des haïtiens

Les dominicains inquiets

Les dominicains n’ont pas caché leurs inquiétudes par rapport au fait que l’Etat Haïtien perd le contrôle de son territoire. Des membres de gangs, disent ils, peuvent aisément traverser la frontière et cette situation constitue une menace pour l’économie de la République voisine qui est principalement basée sur le tourisme.

Des étudiants haïtiens avec des faux papiers

En ce qui concerne les étudiants en République voisine, l’Ambassadeur Supplice, au terme de cette mission, a pu constater que personne n’est en mesure d’en donner le nombre exact. Une telle situation est dûe au fait que les étudiants ne se font pas inscrire dans les consulats. “Mais ce qui pose le plus de problèmes ce sont les cas de faux papiers, des faux relevés de note et des travailleurs qui détiennent des visas étudiants”, se plaignent les étudiants haïtiens réguliers.

Déportation des femmes enceintes

Les dominicains se plaignent de ce qu’ils ne disposent pas suffisamment de moyens pour offrir des soins de santé aux femmes enceintes haïtiennes qui sont pourtant en grand nombre. Ce phénomène empêche les femmes dominicaines de recevoir des soins comme il se doit.

L’identification des haïtiens

Aussi, les dominicains soulignent la nécessité pour les Haïtiens de pouvoir s’identifier afin de faciliter le plan de régularisation qu’ils prônent depuis des années. Cette situation nous conduit droit vers la problématique des passeports, le temps de livraison et leur coût excessif.

Création d’une sous commission dans la commission mixte

Relativement à la question de la frontière, nous avons estimé que les préoccupations des dominicains sont justifiées. Pour remédier à cette situation, nous leur avons proposé de créer une sous commission à l’intérieur de la commission mixte qui est une commission permanente chargée de régler les problèmes techniques entre les deux pays, qui sera responsable de la Gestion des frontières. Cette sous commission, composée des agents des forces de l’ordre des deux pays, facilitera le partage d’informations entre les deux États, relativement aux dossiers des bandits.

Déportation des femmes enceintes : les autorités dominicaines promettent de corriger la dérive

“Nous avons protesté fermement contre le traitement inhumain dont ont fait l’objet nos sœurs enceintes la semaine dernière. Le ministre des affaires étrangères dominicain a nié toute implication dans ce dossier, rejetant la faute sur les agents. Ils se sont excusés et promettent de corriger cette dérive.”

“En outre, nous avons proposé au gouvernement haïtien, particulièrement le ministère de la santé publique et de la population de prendre les dispositions afin de construire des centres de santé dans les zones frontalières qui seront destinés à servir nos compatriotes haïtiens vivant en terre voisine.”

Nécessité de revoir à la baisse le coût des passeports et de réduire le temps de livraison

Le président Abinader a promis de mettre sur pied une commission en vue de résoudre le problème des étudiants haïtiens. En outre, nous invitons le gouvernement de son côté, à revoir à la baisse le coût des passeports et de réduire la durée de livraison. Trop souvent les passeports qui coûtent déjà une fortune aux étudiants aussi bien qu’aux travailleurs prennent plus d’un an avant d’être livrés.

En savoir plus:

Haïti élu au conseil exécutif de l’UNESCO pour 4 ans

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Éphéméride

Les éphémérides du jour: Les fêtes nationales, les événements importants … ce 24 mai 2022 l’agence Juno7 vous apporte un rafraîchissement de la mémoire....

Monde

A la suite des protestations des ouvriers haïtiens à Juan Bosch, 325 compatriotes ont été rapatriés par l’immigration dominicaine. Dans un article publié ce...

Actualités

Ne ratez aucune info, retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les jours sur Juno7 Après les attaques du gang de...

Actualités

Ne ratez aucune info, retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les jours sur Juno7 Arrestation de deux bandits dont un...