Connect with us

Hi, what are you looking for?

Éducation

La DDEO dit prendre note des doléances des lycéens et invite les enseignants grévistes à reprendre le travail

L'État haïtien ne financera plus les ouvrages écrits en Français pour l'école primaire
Getting your Trinity Audio player ready...

La Direction Départementale de l’Ouest d’Éducation (DDEO) dit prendre acte des doléances des lycéens et invite les enseignants grévistes à regagner les salles de classe.

À travers une note de presse en date du 20 avril 2023, la Direction Départementale de l’Ouest d’Éducation (DDEO) dit noter que certains élèves de lycées gagnent les rues depuis quelques jours pour réclamer la présence d’enseignants dans les salles de cours pour ne pas perdre l’année scolaire.

L’entité du ministère de l’éducation nationale lance un appel au calme pour éviter des dérapages et invite les enseignants grévistes à regagner les salles de classe.

Par ailleurs, la DDEO souligne, qu’à cette date, il n’y a pas d’arriérés de salaire car tous les chèques du mois de mars ont été livrés aux enseignants du vendredi 14 au lundi 17 mars. « Quant aux chèques non-livrés, la DDEO précise qu’à la suite des instructions du MENFP, ils ne doivent être livrés qu’ aux bénéficiaires présents sur leurs lieux de travail », précise-t-on dans cette note signée de Étienne Louisseul France, responsable de la DDEO.

Enfin, la DDEO dit compter sur la bonne compréhension de tous pour le respect du calendrier scolaire.

Depuis plusieurs jours, les cours sont suspendus dans des lycées au niveau de plusieurs communes sur le territoire national notamment en raison d’un mouvement de grève des enseignants. Ils exigent un ajustement de salaire, le paiement des arriérés de salaire, la nomination des enseignants se trouvant dans des salles de classe sans leur lettre de nomination, entre autres.

L’Union nationale des normaliens et des éducateurs/ éducatrices d’Haïti (UNNOEH) avait appelé, lors d’une conférence de presse donnée dans la capitale haïtienne le 18 avril dernier, à la poursuite de ce mouvement de grève.

L'État haïtien ne financera plus les ouvrages écrits en Français pour l'école primaire

En savoir plus:

Minis Nesmy Manigat chita pale ak yon trantèn òganizasyon sendikal k ap defann anseyan yo

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Éducation

Getting your Trinity Audio player ready... La Banque interaméricaine de développement octroie 20 millions de dollars supplémentaires pour soutenir la réforme éducative en Haïti....

Éducation

Getting your Trinity Audio player ready... Nouveau cas de violence sur une élève en milieu scolaire : le ministère de l’Éducation nationale et de...

Éducation

Getting your Trinity Audio player ready... Quelques écoles rouvrent à Port-au-Prince après plus d’un mois de fermeture due à la violence des gangs Après...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Le MENFP suspend le permis de diriger et le permis d’enseigner d’un directeur d’école dans le Nord-Est pour...