Connect with us

Hi, what are you looking for?

Voyage

En raison des enlèvements et des crimes, les États-Unis ont mis Haïti sur une liste de 20 pays à éviter

En raison des enlèvements et des crimes, les États-Unis ont mis Haïti sur une liste de 20 pays à éviter

En raison des enlèvements et des crimes, le département d’Etat américain à travers son site d’alerte voyage met Haïti sur une liste de 20 pays à éviter.

À travers son site d’alerte voyage dénommé Travel Gov, le département d’Etat américain met Haïti sur une liste de 20 pays à éviter. Une alerte de voyage de niveau 4 est émis pour ces États. La liste a été rendue publique le mercredi 9 novembre 2022 dans un tweet publié sur le compte du Travel State Government (@Travel Gov).

Parmi ces 20 pays on peut citer Haïti, Afghanistan, la Biélorussie, la Russie, l’Ukraine, le Venezuela, l’Iran, l’Irak, la Libye, le Mali, le Burkina Faso, la Somalie, la République Centrafricaine, le Soudan, la Corée du Nord et le Yémen. Le département d’Etat demande à ses ressortissants américains de ne pas se rendre dans ces pays.

Quant à Haïti, le site Travel State Government a indiqué que “Les enlèvements sont très répandus et les victimes comprennent régulièrement des citoyens américains. Les kidnappeurs peuvent utiliser une planification sophistiquée ou profiter d’opportunités imprévues, et même des convois ont été attaqués. Les affaires d’enlèvement impliquent souvent des négociations de rançon et des citoyens américains victimes ont été physiquement blessés lors d’enlèvements. Les familles des victimes ont payé des milliers de dollars pour secourir les membres de leur famille”, peut-on lire sur le site lorsqu’on fait une recherche sur Haïti.

Le site résume Haïti aux crimes violents, tels que les vols à main armée et les détournements de voiture. “Les voyageurs sont parfois suivis et violemment agressés et dévalisés peu après avoir quitté l’aéroport international de Port-au-Prince. Les voleurs et les carjackers s’attaquent également aux véhicules privés bloqués dans les embouteillages et ciblent souvent les conducteurs isolés, en particulier les femmes”, a-t-il ajouté.

Le Travel State Government a aussi indiqué que les protestations, les manifestations, les pneus enflammés et les barrages routiers sont fréquents, imprévisibles et peuvent devenir violents.

En raison des enlèvements et des crimes, les États-Unis ont mis Haïti sur une liste de 20 pays à éviter

En savoir plus:

11 novembre 1810 : Le général Guy Bonnet quitte Port-au-Prince pour se ranger du côté d’André Rigaud

Written By

Mwen se Dimitry Charles, jounalis redaktè anndan Juno7, mwen etidye kominikasyon ak jounalis, mwen fè redaksyon pwojè tou. M ap kolabore anndan Juno7 paske m vle fè yon jounalis itil

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu