Connect with us

Politique

Forum sur le Pacte de gouvernabilité: le Président Jovenel Moïse insatisfait, recommande au Premier ministre d’embarquer tous les secteurs dans le train du dialogue

Published

on

Crédit photo: Leblanc Makenzy

Comme convenu, le forum sur la finalisation du pacte de gouvernabilité s’est tenu ce mardi 22 janvier au centre de convention et de documentation de la BRH. Des représentants des trois pouvoirs de l’Etat dont le président de la république, Jovenel Moïse, le président du CSPJ, Jules Cantave, le président du Sénat, Carl Murat Cantave, le directeur général de la PNH, Michel-Ange Gédéon, des membres du secteur des Droits-Humains, des membres de partis politiques entre autres, ont tous pris part à cette activité dont le but est de trouver un consensus entre tous les secteurs sur un projet de développement commun.

Bernard Crann, président du forum économique du secteur privé, salue l’initiative du dialogue qui est déjà un bon pas dans la bonne direction selon plus d’un.
« il faut écouter ce que la population demande réellement », conseille par ailleurs l’homme d’affaires au pouvoir exécutif ajoutant qu’il faut convaincre tous les secteurs qui n’ont pas encore rejoint le train du dialogue. Même son de cloche du côté de l’économiste Pierre Marie Boisson qui affirme que le problème fondamental d’Haïti se trouve dans la distribution inégale des richesses. Il faut créer les moyens pour une redistribution sans oublier la révolution dans le système fiscal, argumente-t-il.

Dans son intervention, Rosny Desroches, membre de l’initiative de la société civile, parle de l’importance de ce pacte de gouvernabilité, convaincu que le pays en a grand besoin. « Nous avons besoin de moyens pour dynamiser l’économie, notre système judiciaire aussi ». Pour Edouard Paultre du CONHANE, « il faut une révision des contrats de l’EDH avec les compagnies d’électricité. Il faut un bon traitement du dossier PetroCaribe », exige Édouard Paultre.

« L’explosion démographique, la diminution inquiétante de la production nationale, le chômage font partie des cinq grandes causes qui nous enferment dans ce cirque. Notre Pays est effondré. Ce pacte de gouvernabilité est la voie à emprunter », de l’avis de Michel Tardieu. Les artistes Carole Demesmin ,Théodore Beaubrun Junior et les dirigeants des partis politiques Clarens Revois et Victor Benoît ont tous abondé dans le même sens.

Le Président Jovenel Moïse est arrivé plus d’une heure après celle fixée pour le lancement officiel du forum. Après avoir écouté les discours de chaque secteur, le président Jovenel Moïse qui  a présidé le forum a fait part d’une certaine insatisfaction par rapport à l’absence de certains partis politiques ainsi que des membres de l’aile dure de l’Opposition au forum. C’est le cas pour le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes, Fanmi lavalas , le Secteur Démocratique et Populaire qui n’ont pas participé  à ce forum sur le pacte de gouvernabilité.

Saluant les efforts dégagés par le Premier ministre Jean Henry Céant en deux mois seulement pour en arriver là, le chef de l’Etat a parallèlement recommandé au chef du gouvernement de faire tout ce qui est en son pouvoir afin de ramener tous  les opposants à la table du dialogue pour le lancement officiel le 7 février 2019.

Publicités
Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!