Connect with us

Politique

Le gouvernement haïtien cherche l’harmonie avec l’église

Published

on

Le gouvernement haïtien cherche l'harmonie avec l'église
Nissan

Le gouvernement haïtien cherche l’harmonie avec l’église catholique

Alors que la tension politique s’intensifie surtout à l’approche des élections, le chef du gouvernement haïtien ne cesse de multiplier les rencontres avec les secteurs-clés de la vie nationale afin de gagner leur confiance et d’aplanir du même coup le terrain. En l’espace de 4 jours, le premier ministre a rencontré deux figures emblématiques de l’église catholique en Haïti. Il s’agit du Doyen du corps diplomatique, le nonce apostolique en Haïti Mgr Eugène Martin Nugent et Mgr Pierre André Dumas, le représentant de l’église Catholique dans le département des Nippes. Le gouvernement haïtien cherche l'harmonie avec l'église

Sans rentrer dans les détails près, le Premier ministre Joseph Jouthe, contacté par la rédaction de Juno7, a confirmé la tenue de ces deux rencontres importantes au cours desquelles la situation générale du pays a été débattue. Il a ainsi fait référence à l’insécurité, la diplomatie et l’organisation des prochaines élections.

Ces échanges à propos desquels le chef du gouvernement haïtien n’a pas choisi de donner plus de détails se sont tenus le vendredi 18 et le mardi 22 septembre à Pétion-Ville. Sa rencontre avec le représentant du Saint-Siège en Haïti s’est tenue à la nonciature apostolique à Morne Calvaire, endroit ayant reçu du 29 au 31 janvier 2020 les trois jours de dialogue entre les différentes forces politiques du pays. Discussions qui devaient permettre de trouver une issue à la crise que traverse le pays depuis plus d’un an.

Mgr Pierre-André Dumas, Evêque du diocèse des Nippes, lors d’un sermon le 14 septembre 2020 sur l’analyse des faits survenus récemment dans le pays, s’est montré très critique par rapport à l’équipe au pouvoir. En pleine homélie, il a laissé entendre qu’ “Haïti devient une catastrophe sous le régime de Jovenel Moïse”. ” Jou-a rivé pou di non “à toute forme de dictature en gestation dans le pays”, a-t-il martelé.

Barbancourt

Le 18 septembre denier, lors de la messe de requiem chantée en hommage au bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Doval, à l’église Saint-Pierre de Pétion-Ville, Monseigneur Pierre André Dumas, au nom de l’église catholique, a demandé à ce que le robinet de sang soit arrêté. ” Il nous conduit vers l’abîme du néant ” , ” legliz mande fòk yo fèmen robinè san an, tout Moun dwe kanpe pou fè sa”, avait-il déclaré.

En savoir plus:

23 Septembre 1887. Un tremblement de terre secoua la région septentrionale d’Haïti

Nissan
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,948 other subscribers

Archives