Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Haïti: condamnant l’incendie du TPI de Croix-des-Bouquets, le MJSP enjoint la police et la justice à réagir

TPI , Croix-des-Bouquets

Haïti: condamnant l’incendie du Tribunal de Première Instance de Croix-des-Bouquets, le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique enjoint la police et la justice à prendre des mesures drastiques contre les criminels

Le Ministère de la Justice et de la Sécurité publique dit condamner l’incendie du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince de Croix-des-Bouquets par le gang « 400 Mawozo » dans la nuit du 25 au 26 juillet 2022.

« Le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique condamne avec véhémence l’incendie criminel des locaux du Parquet près le Tribunal de Première Instance de la juridiction de Croix-des-Bouquets, dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 juillet 2022 », lit-on dans une note de presse émanant du ministère.

Face à cette situation, le MJSP « enjoint les autorités judiciaires et policières de cette juridiction à prendre instamment des mesures drastiques et célères pour traquer les auteurs et complices de ces actes ignobles et de les déférer par devant la justice conformément à la loi haïtienne ».

Des dégâts matériels enregistrés après l’incendie

Contacté par Juno7, le commissaire du gouvernement près le TPI de Croix-des-Bouquets a révélé que d’importants dégâts matériels sont à déplorer. Le greffe ainsi que l’administration du tribunal ont été complètement détruits, selon Me Roosevelt Zamor. Néanmoins, l’incendie a été partiel à l’étage supérieur du tribunal, selon les informations disponibles.

L’arrivée des pompiers sur les lieux du sinistre ce matin a permis de limiter les dégâts. Ils ont pu circonscrire l’incendie.

Le commissaire Roosevelt Zamor qui a effectué les constats annonce qu’il va rédiger son rapport et l’acheminer à qui de droit pour les suites nécessaires.

Les attaques contre les bâtiments étatiques sont récurrents en Haïti. Commissariats ou antenne de police, tribunaux entre autres ne sont pas épargnés. Le tribunal de première instance de Port-au-Prince, la plus grande juridiction de la capitale, est occupé depuis juin dernier par des bandits armés de Martissant.

La PNH a mené une opération le lundi 25 juillet à Croix-des-Bouquets

Depuis plusieurs mois, la Police Nationale d’Haïti conduit des opérations au niveau de cette commune. Ces opérations se sont soldées par l’arrestation ou la mort de plusieurs membres de gangs. Des armes à feu ont été également saisies.

La dernière en date a lieu le lundi 25 juillet à la suite de l’assassinat de l’inspecteur Réginald Laleau la veille. Cette opération s’est soldée par le décès d’un certain Henry Exaus dit Saincap, allié du Dominicain nommé « Tchup », un des chefs de file du gang « 400 Mawozo ». Henry Exaus a été tué lors d’échanges de tirs avec des agents de l’Unité Départementale de Maintien de l’ordre (UDMO).

En savoir plus:

Le MAE déplore la mort tragique des 17 haïtiens dans le naufrage au large des Bahamas

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Insécurité

Au moins 8 personnes ont été tuées dans des attaques armées à Ganthier par le groupe 400 Mawozo. Depuis dimanche 17 décembre 2023, la...

Actualités

La Police Nationale d’Haïti a procédé à l’interpellation d’une cousine de Yonyon, ancien chef de gang de 400 Mawozo. Selon une note rendue publique...

Politique

Les signataires de l’accord du 21 décembre disent appuyer les efforts du gouvernement d’Ariel Henry dans la lutte contre l’insécurité et réitèrent leur appel...

Sécurité

Ganthier : trois présumés membres du gang 400 Mawozo tués, deux fusils dont un M4 modifié saisis par la Police Nationale d’Haïti (PNH). La...