Connect with us

Actualités

Haïti-Dossier cargaison d’armes illégales: attaque armée contre la résidence privée du juge instructeur Dieunel Luméran

Published

on

Haïti-Dossier cargaison d'armes illégales: attaque armée contre la résidence privée du juge instructeur Dieunel Luméran 28
Jac

La résidence du juge d’instruction de la juridiction de Saint-Marc, Dieunel Luméran chargé de mener l’enquête sur la cargaison d’armes à feu et de munitions illégales retrouvée à la douane de Saint-Marc en septembre 2016 a été criblée de balles dans la nuit du 29 au 30 novembre par des individus non-identifiés.

Ces individus ont tiré pendant près de 10 minutes, selon les explications du magistrat, précisant que le véhicule immatriculé Service de l’État mis à sa disposition et qui se trouvait à l’entrée de sa résidence a essuyé plusieurs cartouches ainsi que la fenêtre de sa chambre.

Après l’attaque, le juge de paix Édouard Jacques qui a fait le constat légal, a confirmé les faits.

Le juge d’instruction Dieunel Luméran qui confirme avoir déjà reçu des menaces de mort sur son téléphone était chez lui au moment de l’attaque. Il parle d’une tentative d’assassinat. Le président de l’Association Professionnelle des Magistrats, le juge Wando Saint-Villier dénonce cette attaque ciblant personnellement le juge instructeur qui renouvelle sa détermination de poursuivre l’enquête contre vents et marrées.

Nissan

Au moment de l’’attaque, vers 2 heures ce matin, le juge a contacté le commandant en chef de la PNH, Michel-Ange Gédéon. Ce dernier a vite dépêché des renforts pour assurer la sécurité personnelle du juge.

Dans le cadre de son enquête sur la cargaison d’armes saisie dans le parking de la douane de Saint-Marc, le juge d’instruction Dieunel Luméran a déjà émis des mandats d’amener à l’encontre de plusieurs grands manitous du régime Tèt Kale première version dont l’un contre l’ancien ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales Réginald Delva inculpé pour complicité dans cette affaire et un autre destiné à l’ex-coordonnateur du palais national, Vladimir Paraison.

L’agence Juno7 a confirmé auprès d’une source digne de confiance que la Police Nationale, en tant qu’auxiliaire de la justice, s’apprête à exécuter ces mandats dans les jours qui viennent afin de transférer les suspects par devant le juge instructeur comme le veut la loi.

L’ancien directeur général de la Police Nationale d’Haïti, Godson Orélus est incarcéré à la prison civile de Saint-Marc depuis le 26 octobre dernier.

Nissan
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 991,806 other subscribers

Archives