Connect with us

Actualités

Haïti-Économie : 420 gourdes comme salaire minimum, les ouvriers crient au scandale

Published

on

Haïti-Économie : 420 gourdes comme salaire minimum, les ouvriers crient au scandale 29
Image tirée de Google
Suzuki 9.99
380 views

Moins de 48 heures après la publication dans le journal officiel « Le moniteur » des nouveaux tarifs salariaux pour les différents secteurs d’activités économiques du pays, les ouvriers de la sous-traitance qui recevront à partir de ce mois d’octobre 420 gourdes comme salaire minimum selon cet arrêté présidentiel, n’ont pas pris de gant pour exprimer leur mécontentement et leur frustration par rapport cette mesure unilatérale qui selon eux, ne prennent pas en compte leurs revendications.

Dominique Saint-Eloi, coordonnateur de la Centrale Nationale des Ouvriers Haïtiens (CNOH) dit ne pas reconnaitre ce nouveau salaire misérable qui selon ses propos, ne prend pas en compte la réalité socio-économique difficile des ouvriers, premières victimes de l’inflation.

Quelques minutes près la sortie de l’arrêté fixant les nouveaux salaires minima, certains ouvriers travaillant au Parc Industriel de la SONAPI ont improvisé un mouvement de protestation pour continuer d’exiger 1000 gourdes comme salaire pour une journée de travail. Certains d’entre eux ont immédiatement observé un arrêt de travail en guise de réponse aux autorités concernées.

D’autres mouvements de protestation sont prévus dans les jours qui viennent par les travailleurs de la sous-traitance afin de contraindre le CSS, le patronat, le ministère des affaires sociales et du travail et l’exécutif de retourner sur leur décision.

MG300

MG Motors 720
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 987,697 other subscribers

Archives