Connect with us

Actualités

Haïti : L’essentiel de l’actualité du jeudi 9 juillet 2020

Published

on

Innee Beauty Parlour

Haïti : l’essentiel de l’actualité

Ne ratez aucune info, Retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les jours sur Juno7.

1- Jovenel Moïse a discuté avec Antonio Guterres

Le chef de l’État a annoncé sur son compte Twitter qu’il a eu une conversation avec le secrétaire général de l’organisation des Nations-Unies, Antonio Guterres. Cette discussion entre le président et le dirigeant de l’organisation planétaire s’est déroulée notamment autour de la sécurité.

“J’ai eu une conversation avec Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU sur la question des droits humains et la sécurité,la gestion de l’après Covid-19, les réformes en cours et le processus électoral. Nous avons renouvelé notre engagement en vue de l’amélioration du climat général en Haïti”, a écrit le président Moïse.

bongu j7

2- Jovenel Moïse prend le contrôle exclusif de 141 communes du pays

Le Président de la République d’Haiti Jovenel Moïse a publié, dans un numéro spécial du Moniteur, en date du mardi 7 juillet, des arrêtés présidentiels nommant les nouvelles commissions municipales dans 141 communes du pays.

Wilson Jeudy, maire de Delmas, Rony Colin, maire de Croix des Bouquets, Jude Édouard Pierre, maire de Carrefour, Nice Simon, mairesse de Tabarre sont maintenus dans leur poste respectif, selon ce qu’une source officielle proche du pouvoir a confié à Juno7.

3- Des anciens députés de l’opposition exigent le départ de Jovenel Moïse en 2021

Des anciens députés de plusieurs législatures passées réunis au sein du Collectif des Anciens Députés de l’Opposition et Alliés (CADOA)dont Joseph Manès Louis, Ketel Jean-Philippe, Jean Marcel Lumérant,Guerda Bellevue Benjamin Alexandre, Sinal Bertrand,Abel Descollines,Printemps Belizaire ,Vikerson Garnier ont exprimé leur indignation par rapport à la façon dont le Président de la République, Jovenel Moïse, avec la complicité haineuse et honteuse du Core Group, détruit la gouvernance démocratique du pays. Ils disent avoir constitué cette structure parce qu’ils sont conscients que le pays est menacé de disparaître.

Selon eux, la Covid-19, une catastrophe au cours de laquelle les nations testent leur résilience et la fonctionnalité de leur système sanitaire et économique, est malheureusement utilisée en Haïti par le pouvoir exécutif haïtien comme un instrument politique renforçant la négation de la vie et facilitant les cas de corruption à nulle autre pareille : couvre-feu (rien que pour faciliter le contrôle des Gangs armés), état d’urgence prolongée (rien que pour se défaire des institutions de contrôle et donc multiplier le butin de la corruption), aide financière (rien que pour alimenter par mon cash et autres voies détournées les partisans du pouvoir), interdiction des rassemblements
(rien que pour empêcher les manifestations anti gouvernementales).

4- Covid-19: le gouvernement Jouthe allège certaines dispositions

Allègement par l’administration Moïse/Jouthe de certaines dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire déclaré sur le pays depuis le 19 mars 2020 en prévention à la Covid-19. Cet allègement est annoncé via une circulaire publiée le 7 juillet par la primature.

Dans ce document, les mesures d’allégement sont réparties en 8 grands points. S’il réitère les dates fixées pour la réouverture des ports et aéroports (30 juin 2020), des écoles et institutions universitaires(10 août 2020), des lieux de cultes ( 12 juillet 2020); il fait aussi injonction à tous les concernés de prendre les mesures nécessaires, conformément au cahier de charge et aux recommandations du Ministère de la Santé Publique et de la Population ainsi que les recommandations de la Cellule scientifique relatives à la reprise des activités.

5- Un élève haitien Champion du concours poésie en liberté en France

Carl Fendy Messeroux : “on ne peut s’égarer de ses émotions avec une plume à la main.” Âgé de 19 ans, Carl Fendy Messeroux a été le récipiendaire du prix “poésie en liberté” du concours international de poésie pour l’année 2020 pour la catégorie des classes terminales avec son texte ” Clairin du soir”. Il a représenté le Collège Frère Odille Joseph de la ville des Cayes à ce concours. Il nous raconte comment il a vécu cette expérience et sa relation avec la poésie.

“Poésie en liberté”, créé en 1998 par une association dont elle porte le nom , est un concours international de poésie en langue française adressé aux jeunes de 15 à 25 ans partout à travers le monde.

Nissan

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 998,788 other subscribers

Archives