Connect with us

Politique

Haïti-Politique : Fanmi Lavalas, Pitit Dessalines et le secteur démocratique ne s’intéressent pas à la formation du prochain gouvernement

Published

on

Haïti-Politique : Fanmi Lavalas, Pitit Dessalines et le secteur démocratique ne s’intéressent pas à la formation du prochain gouvernement 28
bongu j7

Si plusieurs partis politiques réputés modérés, à l’instar du RDNP et de l’OPL, ont accepté l’invitation du président de la République à rejoindre le train du prochain gouvernement, d’autres, en revanche, regroupés au sein de l’aile dure de l’opposition, ont boudé l’invitation.

Fanmi Lavalas, Pitit Dessalines et le Secteur démocratique et Populaire sont ces structures politiques qui ont rejeté d’un revers de main les invitations de Jovenel Moïse, selon le quotidien Le Nouvelliste.

Dans une entrevue accordée au journal, le leader de Pitit Dessalines est catégorique dans sa décision. « Nous ne sommes pas dans le dialogue ni dans les négociations avec Jovenel Moïse. Nous optons pour un tabula rasa. Nous exigeons le départ de Jovenel Moïse. C’est lui le problème » a-t-il martelé.

« La formation d’un gouvernement n’est pas la solution à la situation de crise qui sévit dans le pays » a-t-il renchéri.
Le Secteur Démocratique et Populaire qui a également reçu une invitation du Président de la République pour une rencontre ce lundi 1er avril 2019 au Palais National autour de la formation du Gouvernement, a décliné cette invitation.

bongu j7

« La solution à la crise Politique actuelle passe d’abord et avant tout par la démission de Jovenel Moïse comme président de la République » soutient ce secteur.
Selon André Michel, aucun dialogue Politique n’est possible avec celles et ceux qui ont dilapidé les 4.2 milliards de dollars américains du Fonds PetroCaribe.

« Le vrai dialogue doit se faire dans le Cadre de la Conférence Nationale Haïtienne Souveraine proposée par le Secteur Démocratique et Populaire depuis toujours » soutient-il.

Après Jean-Bertrand Aristide, le leader charismatique de Fanmi Lavalas et sa protégée Maryse Narcisse, c’est donc au tour de Moïse Jean-Charles et d’André Michel d’infliger un camouflet politique au président Jovenel Moïse en l’espace de quelques jours en refusant de le rencontrer.

MG300

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,574 other subscribers

Archives