Connect with us

États-Unis

“Il est temps que l’Amérique examine nos échecs tragiques, ” écrit George W. Bush

Published

on

"Il est temps que l'Amérique examine nos échecs tragiques, " écrit George W. Bush
Crédit Photo : Gerald Herbert/AP
Actimed
739 views

L’ancien président George Bush invite l’Amérique à examiner ses échecs tragiques à l’heure où le pays est en ébulition à cause du meurtre de George Floyd.

Dans une déclaration publique, l’ancien président George W. Bush (2001-2009) a réagi pour la première fois sur les mouvements de protestation anti-rasciste aux États-Unis autour du meurtre de George Floyd par la police, déclarant : “qu’il est temps que l’Amérique examine nos échecs tragiques”.

L’ancien président républicain, a déclaré dans ce communiqué que lui et l’ancienne première dame Laura Bush “sont angoissés par la suffocation brutale de George Floyd et troublés par l’injustice et la peur qui étouffent notre pays”.

“Pourtant, nous avons résisté à l’envie de nous exprimer, car ce n’est pas le moment pour nous de faire la leçon. Il est temps pour nous d’écouter. Il est temps pour l’Amérique d’examiner nos échecs tragiques – et comme nous le faisons, nous le ferons également voir certaines de nos forces de rédemption”, ajoute-t-il dans ce communiqué.

L’ancien président Bush fils a précisé par ailleurs que le plus grand défi de l’Amérique a longtemps été de réunir des personnes d’horizons très différents en une seule nation de justice et d’opportunité. “La doctrine et les habitudes de supériorité raciale, qui autrefois ont presque divisé notre pays, menacent toujours notre Union. Les réponses aux problèmes américains se trouvent en respectant les idéaux américains – à la vérité fondamentale que tous les êtres humains sont créés égaux et dotés par Dieu de certains droits “, a poursuivi Bush.

Actimed

Entre temps, tous les quatre policiers sont inculpés pour meurtre au second degré c’est à dire meurtre sans préméditation. Les manifestants qui sont descendus dans les rues ces derniers jours pour attirer l’attention sur les cas de violences policières à travers les États-Unis voulaient à tout prix qu’ils ne soient pas renvoyés des forces de police mais accusés de meurtre.

A lire aussi : Affaire George Floyd: désormais les quatre policiers inculpés

MG300

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,397 other subscribers

Archives