Connect with us

Hi, what are you looking for?

Sécurité

« L’insécurité demeure une priorité et une urgence pour le peuple haïtien qui a assez souffert », dit Jean Victor Généus devant le conseil de sécurité de l’ONU

Le MAE a organisé trois conférences sur la migration haïtienne
« L’insécurité demeure une priorité et une urgence pour le peuple haïtien qui a assez souffert de la crise multidimensionnelle qui ronge le pays », a déclaré Jean Victor Généus devant le conseil de sécurité de l’ONU qui a aussi salué le régime des sanctions à l’encontre des acteurs liés à la violence des gangs armés.

Le ministre des affaires étrangères a pris part à une réunion d’information convoquée par la Fédération de Russie, pour faire le point sur la situation politique, sécuritaire et humanitaire du pays et sur l’impact du régime de sanctions à l’encontre des acteurs liés à la violence des gangs armés, en vertu de la résolution du 22 octobre dernier. Il a passé en revue la situation de crise que connait le pays mettant l’accent sur l’insécurité galopante, la violence des gangs armés qui terrorisent la population et défient l’Etat.

Selon le ministre Généus meme si on constate une reprise timide des activités dans le pays, cependant il ne faut pas se méprendre sur cette évolution de la situation car on est « loin d’avoir résolu le problème structurel posé par l’action des gangs armés qui continuent à entraver les actions du gouvernement et de la population dans bien des domaines. » Car, dit-il, ce début de reprise des activités ne constitue pas une conséquence directe des opérations menées par les forces de l’ordre.  Les gangs ont ralenti leurs activités dans certains points mais continuent à terroriser la population dans d’autres.  Leur capacité de nuisance est restée quasiment intacte. Et ils ont la possibilité de reprendre leurs exactions quand ils veulent.

Juno7 PUB

Il a souligné que les assassinats, viols, enlèvements et détournements de camions de marchandises continuent. Dans la commune de Cabaret, localité située a 32 km de la Capitale, douze (12) paisibles citoyens ont été massacrés en l’espace d’une soirée et une dizaine de maisons incendiées. Il a parlé de l’assasinat du Directeur de l’Académie de Police par des bandits armés et le fait que près d’une soixantaine d’agents de police ont subi le même sort depuis le début de l’année.

« L’insécurité demeure une priorité et une urgence pour le peuple haïtien qui a assez souffert de la crise multidimensionnelle qui ronge le pays.  Sans la création d’un environnement sécuritaire adéquat, il est illusoire de penser que l’on pourra sortir durablement de la crise. Les données qui avaient poussé le gouvernement haïtien à solliciter l’assistance d’une force spécialisée pour accompagner la Police Nationale d’Haïti dans sa lutte pour éradiquer ou tout au moins contenir le phénomène des gangs armés, restaurer l’ordre et imposer le respect de la règle de droit sur l’ensemble du territoire, ces données dis-je n’ont pas beaucoup changé. Il est urgent que les amis d’Haïti apportent cette assistance qui si elle est suffisamment robuste peut aider la Police Nationale à venir à bout du phénomène des gangs armés », a-t-il dit.

Le pays, ajoute-t-il, vit sous la menace d’une crise humanitaire qui plonge la moitié de la population dans l’insécurité alimentaire, soit quatre millions et demi (4.500,000) de personnes. Une grave crise sanitaire effrayante et inattendue causée par la résurgence du choléra évolue à une vitesse exponentielle avec un nombre élevé de victimes ; une véritable menace de santé publique pour le pays, en particulier et la région, en général.
Ce champ lexical de malheur qui s’abat sur le pays a parcouru le long de l’intervention du chancelier haïtien. Il a par ailleurs fait savoir que le Premier Ministre Henry s’est réuni avec des représentants de la société civile, des partis politiques et du secteur privé des affaires  pour finaliser et signer un Consensus National pour une transition inclusive et former un Haut Conseil de la Transition  en vue d’aller dans le courant de l’année 2023 vers l’organisation de bonnes élections qui permettront au peuple haïtien de choisir librement les élus qui devront assumer la direction des affaires du pays. « L’insécurité demeure une priorité et une urgence pour le peuple haïtien qui a assez souffert », dit Jean Victor Généus devant le conseil de sécurité de l’ONU

Juno7 PUB
En savoir plus:

Une étape importante franchie dans la mise en place d’un Haut Conseil de la Transition

Juno7 PUB
Written By

Rédacteur, coproducteur de la série documentaire "Kitem Esplikew" de Juno7

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Actualités

 Jean Victor Généus s’est entretenu avec le ministre brésilien des affaires étrangères. Le ministre des affaires étrangères, Jean Victor Généus a eu ce mardi...

Actualités

 Investiture du président Lula da Silva : le Chancelier haïtien Jean Victor Généus s’est entretenu avec plusieurs dignitaires étrangers dont son homologue turc. Lors...

Politique

 Le numéro 4050-4275 de Jean Victor Généus a été piraté, alerte le ministre des affaires étrangères et des cultes. Le ministre des Affaires étrangères...

Actualités

 Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté à l’unanimité l’instauration d’un régime de sanctions en Haïti avec « Barbecue » ainsi que ceux...