You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

Entertainment

Koupab, l’oeuvre de Baky lève le voile sur un sujet préoccupant

Published

on

Les artistes de la mouvance rap étaient connus pour leur virulence dans leurs chansons, ainsi que leur comportement jugé provoquant. Cette fois, le rappeur Baky Popilè a renversé la tendance avec le titre «Koupab».

Sur un instrumental de Magic Touch, l’homme aux 286 nèg, réitère l’exploit de *Sikatris* en se faisant encore accompagné de T-Jo Zenny. Ainsi, en 4 minutes 57 secondes, ce fameux duo très doué pour les histoires mélancoliques et dramatiques, traite d’un sujet important, malheureusement récurrent dans la société haïtienne : viol, violence, attouchements sexuels sur mineur(e)s.

Clairin Lakay

«Koupab», témoigne de la vie d’un couple divorcé, la femme a décidé de refaire sa vie avec un  homme qui n’hésite pas à profiter de l’innocence de sa belle-fille. Un beau jour, la petite fille, laissée à la maison avec son beau-père appelle son père pour lui porter secours des griffes de son agresseur. Sous le coup de l’émotion, le père de la petite arrive chez le beau-père et lui met une balle pour sauver son enfant.

«Si sove lavi pitit mwen an se yon krim, mwen koupab. Si pou m refè l, m t ap refè l, mwen koupab», admet le rappeur, digne d’un héros cornélien.

Renforcé par la voix du chanteur de Kreyòl La, Koupab fait donc appel à la sensibilité et à l’émotion. « Pou ou lanfè pa anyen, sèl ou mwen genyen. Sèl pitit mwen. Pou ou lanmò pa anyen, mwen prè pou m bay vi mwen. Mwen koupab ». Ce sont là des paroles qui pourront vous faire venir aux larmes.

72 heures après la mise en ligne de la vidéo, celle-ci suscite beaucoup de commentaires parmi les fanatiques et les mélomanes, si des fans zélés du rappeur l’ovationnent pour ce joyaux disent-ils, d’autres professionnels du droit sont très acides vis-à-vis du chanteur qui évoque la légitime défense. Sans toutefois pouvoir répondre eux-mêmes à la question suivante: Quelle serait votre réaction face à une telle situation?

Ce dernier-né de l’enfant des Cayes pourrait devenir une production qui traversera toutes les générations et lèvera le voile sur un dossier qui reste tabou dans la société haïtienne.

Lu 2 452 fois

2kabes
Publicités
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Lecteurs en ligne

Abonnez-vous par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Commentaires

Advertisement

Archives

Publicités

Statistiques

  • 1 480 099 visites

On en parle

error: Alert: Content is protected !!