Connect with us

International

La guerre à distance se poursuit entre les États-Unis et la Chine, deux consulats fermés

Published

on

La guerre à distance se poursuit entre les États-Unis et la Chine, deux consulats fermés
MG300
411 views

En pleine crise causée par la pandémie de Covid-19, la Chine et les États-Unis poursuivent leur duel à distance.

Les deux super puissances mondiales sont encore une fois à couteaux tirés. Ces affrontements au relant de la guerre froide ont pris une autre tournure cette semaine après que le mercredi 22 juillet, Washington a ordonné la fermeture du consulat chinois dans la ville de Houston dans les soixante-douze heures. La Chine vient d’ordonner ce vendredi la fermeture d’un consulat américain en représailles.

Officiellement, selon le département d’État américain, la fermeture du consulat chinois a été motivée par la lutte contre “les opérations massives et illégales d’espionnage sur le territoire des États-Unis. La riposte chinoise vient 3 jours après.

Les Américains vont devoir fermer leur représentation diplomatique à Chengdu, métropole de 16 millions d’habitants dans le sud-ouest de la Chine, a annoncé le ministère chinois des Affaires étrangères. Aussi, la mission de Chengdu couvre notamment la région autonome du Tibet.

« Certains employés du consulat des États-Unis à Chengdu se sont livrés à des activités sortant de leurs attributions, ils se sont ingérés dans les affaires intérieures de la Chine et ont mis en danger la sécurité et les intérêts chinois », a accusé le porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin.

Actimed

Cette mesure identique de la Chine, en plus d’être sans précédent entre les deux géants du Pacifique, est le signe d’une escalade des tensions entre Pékin et Washington depuis la guerre commerciale entamée par le président Trump.

Les deux superpuissances sont engagées, depuis un certain temps, dans une bataille pour la suprématie commerciale, diplomatique, technologique et même spatiale. Toutefois, le monde va certainement en payer le prix. Déjà, ces tensions récentes ont fait chuter les places boursières chinoises : Hong Kong a terminé en baisse de 2,19 %, Shanghai de 3,9 % et Shenzhen de 5 %

A lire aussi :

MG300

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,835 other subscribers

Archives