Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Lancement du nouveau programme de coopération Suisse-Haïti 2022-2024

Lancement du nouveau programme de coopération Suisse-Haïti 2022-2024

Lancement ce jeudi 21 avril du nouveau programme de coopération Suisse-Haïti 2022-2024

En présence de plusieurs ministres du gouvernement haïtien dont le ministre des affaires étrangères et des cultes Jean Victor Généus, la Directrice de la Direction du Développement et de la Coopération suisse, Patricia Danzi, a procédé au lancement ce jeudi 21 avril du nouveau programme de coopération Suisse-Haïti 2022-2024.

Ce nouveau programme se concentre sur la gouvernance locale, le renforcement de la résilience de la population et des institutions, et le développement économique résilient aux chocs. Il s’articule en outre autour de quatre principes de travail qui sont la consolidation des acquis, l’institutionnalisation des programmes portés par la coopération suisse, le renforcement du triple nexus aide humanitaire/développement/paix et le maintien des acteurs au centre.

La Ministre de la culture et de la communication, Emmelie Prophète, dans ses propos de circonstances, dit avoir constaté avec satisfaction une grande implication de la Suisse en Haïti. « Discrète mais efficace, la coopération suisse a toujours rassuré et est source de satisfaction pour les communautés touchées, les autorités locales, les partenaires gouvernementaux et surtout les associations locales de la société civile », a déclaré Mme Prophète.

« La stratégie suisse en Haïti est payante. En ce sens, elle est un modèle puisqu’elle couvre l’aide humanitaire d’urgence, la sécurité humaine et la francophonie », a-t-elle ajouté.

Rappelant que Haïti a été secouée ces dernières années par des catastrophes naturelles et des troubles politiques, la ministre Prophète a indiqué que le pays souhaite poursuivre sa coopération avec la confédération suisse pour qui elle est un modèle.

« J’exprime le souhait du gouvernement et du peuple haïtien de garder et de renforcer les relations entre la Suisse et Haïti qui remontent à la première moitié du 20ème siècle », a déclaré la ministre de la communication, rappelant que depuis 2013 Haïti bénéficie du statut prioritaire pour la coopération suisse.

Lancement du nouveau programme de coopération Suisse-Haïti 2022-2024

La Directrice de la Direction du Développement et de la Coopération suisse, Patricia Danzi, qui s’est dit très heureuse d’être à Port-au-Prince, a indiqué qu’il est important pour son pays de suivre le développement qu’il a lancé en Haïti, notamment avec ce programme de coopération 2022-2024.

Consciente qu’Haïti a été frappé par de nombreux chocs pour cette année 2021, l’Ambassadrice Danzi a promis que son pays ne lâchera pas les Haïtiens. « Nous sommes au côté des Haïtiens.nes avec notre programme de coopération. C’est quelque chose que l’on ne va pas laisser tomber », a-t-elle promis.

Abordant le programme de coopération, Mme Danzi a souligné que celui-ci s’établit sur deux ans et qu’il s’articule autour de deux axes : la gouvernance locale et le renforcement de la résilience de la population et de ses institutions, le développement économique résilient aux chocs. « Au-delà de la réponse humanitaire, nous souhaitons renforcer les bases afin que tout le monde puisse mieux répondre à ses besoins », a expliqué la diplomate, en faisant référence à l’aspect résilient du programme.

C’est ce qui explique, a-t-elle poursuivi, que ce programme s’aligne sur quatre principes de travail qui sont la consolidation des acquis, l’institutionnalisation des programmes portés par la coopération suisse, le renforcement du triple nexus aide humanitaire/développement/paix et le maintien des acteurs au centre.

L’ambassadrice a, par ailleurs, annoncé que son pays devrait mettre fin à la coopération bilatérale en Amérique centrale et dans les Caraïbes dont Haïti à la fin de 2024. Cette décision du parlement suisse permettra au gouvernement d’apporter son appui à d’autres régions notamment en Asie, en Europe de l’est, Afrique subsaharienne, entre autres. Même si cela signifie un désengagement progressif en Haïti, Mme Danzi a précisé que son pays va transformer son ambassade en bureau avec un budget moins conséquent.

Dans son allocution, le ministre de la planification et de la coopération externe , Ricard Pierre, a rappelé l’importance de la coopération suisse en Haïti, reconnue comme un modèle d’efficacité, de pragmatisme et d’innovation. « La Suisse s’est toujours engagée auprès des autorités, de la population locale, dans la réponse aux urgences notamment en 2016 lors du passage de l’ouragan Matthew ou lors du tremblement de terre qui a frappé toute la péninsule sud en 2021 », a indiqué M. Pierre.Lancement du nouveau programme de coopération Suisse-Haïti 2022-2024

Aussi, le renforcement des engagements de la confédération helvétique depuis 2013 envers Haïti montre sa détermination à accompagner le pays vers le développement, selon le titulaire du MPCE. À cet effet, il a appelé tous les partenaires nationaux à aller vers l’appropriation de ces interventions afin d’en assurer une durabilité suffisante et de pouvoir, à la fin des financements, reproduire les mêmes résultats.

Lors d’un entretien avec le Premier ministre Ariel Henry et le ministre des affaires étrangères Jean Victor Généus, l’ambassadrice Patricia Danzi a réitéré la demande de la Suisse pour obtenir le vote d’Haïti en faveur de la candidature de son pays comme membre non permanent au sein du Conseil de sécurité des Nations-Unies.

Accompagnée de la Responsable Nationale de Programmes de Développement dans le domaine de la protection et la promotion sociale, la formation professionnelle, l’agriculture et l’emploi à l’Ambassade de Suisse en Haïti, Israna D. Germain, la diplomate s’est également entretenue ce jeudi après-midi dans un hôtel de la capitale avec un ensemble de personnalités notamment l’ancienne titulaire du ministre à la condition féminine et aux droits des femmes Marjory Michel, le recteur de l’Université d’État d’Haïti, Fritz Deshommes, l’ancien gouverneur de la Banque centrale, Fritz Alphonse Jean, entre autres.

En savoir plus:

Silabmed 6.0 : Le logiciel idéal pour une gestion optimale des laboratoires médicaux

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu