You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

Actualités

Le maire assesseur de Saint-Marc entend bloquer les entrées nord et sud de la ville à l’occasion du carnaval national aux Gonaïves pour exiger l’exécution de travaux d’infrastructures dans sa commune

Published

on

Dans une interview accordée à Juno7, le maire adjoint de la cité de Nissage Saget, Frantz Ulysse, affirme sa volonté de forcer la main à l’Etat central. Ce, dans l’objectif, de contraindre ce dernier à avoir un regard plus attentif sur la commune.

Pour atteindre cet objectif, « tous les moyens sont bons » estime le maire adjoint. Et l’un d’entre eux sera de bloquer les entrées principales de Saint-Marc durant les trois jours gras, les 3,4 et 5 mars prochain, période durant laquelle aura lieu le carnaval national aux Gonaïves.

« Je serai aux côtés de tous ceux qui seront prêts à bloquer les 2 entrées Nord et Sud de la ville pour réclamer que des travaux soient réalisés dans la commune dans un meilleur délai » a-t-il déclaré.

Néanmoins, seule une décision de l’administration Moïse-Céant d’investir dans la commune empêchera les Saint-Marcois de passer de la parole aux actes, reconnaît le maire assesseur.

Pour Frantz Ulysse, il est inconcevable que la commune ayant la plus grosse recette fiscale du département de l’Artibonite ne soit pas traitée à sa juste valeur.

« Saint-Marc fournit 57% des recettes fiscales du département au Trésor public. Rien qu’en décembre 2018, la douane de la ville a récolté plus de 100 millions de gourdes pour le compte de l’État central » argumente-t-il pour justifier sa position.

« Saint-Marc exige 20% des cent cinquante (150) millions de gourdes versées, en moyenne, mensuellement au trésor public » ajoute-t-il.

En dépit de ses capacités, Saint-Marc est toujours traitée en parent pauvre. «Plusieurs de nos rues intérieures de la ville sont défoncées. Les routes de nos sections communales sont très peu carrossables ou totalement défoncées et impraticables. Plusieurs de nos ponts sont tombés » affirme Frantz Ulysse.

«Il y de quoi froncer les sourcils et montrer à l’État de quoi nous sommes capables » a-t-il martelé.

Publicités
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!