Connect with us

Actualités

Le Président Jovenel Moise semble avoir repris le leadership du dialogue

Published

on

éditorial ,Haiti
Nissan

Environ trois mois après avoir confié à son Premier ministre la mission de rassembler tous les secteurs de la vie nationale en vue du lancement du processus de dialogue national, le Président Jovenel Moise semble avoir repris la charge de mener les discussions avec les différents acteurs.

Depuis qu’il a exprimé publiquement son insatisfaction  par rapport aux résultats des démarches du premier ministre Jean Henry Céant pour aboutir au dialogue inter-haïtien lors du forum sur le pacte de gouvernabilité le 22 janvier dernier, Jovenel Moise qui a encore réitéré sa déception dans son adresse à la nation le 14 février dernier, multiplie des rencontres pour tenter de remettre en marche la machine du dialogue.

Le 18 février dernier, le Secrétariat Général de la Présidence, dans un communiqué, a informé de la tenue d’une rencontre entre le Chef de l’Etat et les membres du Forum Économique du Secteur Privé au cours de laquelle les hommes d’affaires ont pu donner leur avis sur la méthodologie adéquate pour conduire le dialogue. Le Président a aussi discuté avec certains membres de l’organisation œcuménique, Religions pour la paix et sollicité du coup, leur médiation dans la crise. Une invitation toutefois déclinée par l’organisation œcuménique qui demande toutefois au Président de la République de continuer de mettre tout en œuvre pour chercher à préserver la survie spirituelle et physique du peuple Haïtien. S’agit-il d’un premier revers ?

Ce mardi, Jovenel Moise, qui vraisemblablement a pris son bâton de pèlerin, a passé des heures en tête à tête avec l’ancien Président Jocelerme Privert. Un bon début dirait-on, même si pour le moment, le Président Moise a choisi de commencer par manger son pain blanc. Circonstance oblige, car après les attaques personnelles contre l’opposition dans son adresse à la nation le 14 février dernier, dans ce contexte de confusion et de dégradation de la situation sécuritaire du pays ou des ressortissants étrangers lourdement armés ont été arrêtés, plus d’un se demandent comment le chef de l’Etat compte s’y prendre pour aborder ses adversaires politiques traités de bandits et de trafiquants de drogue.

Jac

Comment le Président Jovenel Moise peut-il penser pouvoir réussir là où son Premier ministre Jean Henry Céant aurait échoué seulement deux mois après avoir lancé des discussions avec plusieurs secteurs en vue du dialogue national ? Est-ce que le chef de l’Etat est certain d’avoir l’art de mieux convaincre que son Premier ministre ? Le Président de la République veut-il faire encore  passer le temps jusqu’à ce que son Premier ministre atteigne les six mois de sa gestion pour pouvoir le révoquer par le biais de la majorité présidentielle au Parlement ? Mais le Président haïtien dispose-t-il vraiment de temps ? Le temps, voilà un élément dont le Président n’a absolument pas le contrôle et qui peut s’épuiser dans ses mains, à tout moment, sans crier garde…Or, on n’est pas au Cinéma comme dans le film Time Out où l’on peut acheter du temps…
Entretemps, le pays est sur mode unlock, un calme précaire, en attendant la reprise des mouvements de l’opposition pour continuer d’exiger le départ du président Jovenel Moise du pouvoir. Déjà, elle annonce un sit-in devant le Palais National pour contraindre le chef de l’Etat d’abandonner son poste. Les activités qui ont repris après onze jours de «  Pays lock »risquent d’être paralysées à nouveau.

Nissan

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 991,843 other subscribers

Archives