Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Le SDP a demandé un moratoire sur les déportations des Haïtiens lors d’une rencontre avec l’Ambassadeur dominicain en Haïti

Le SDP a demandé un moratoire sur les déportations des Haïtiens lors d’une rencontre avec l’Ambassadeur dominicain en Haïti

Le SDP a demandé un moratoire sur les déportations des Haïtiens lors d’une rencontre avec l’Ambassadeur dominicain en Haïti

Les deux porte-paroles officiels du Secteur Démocratique et Populaire (SDP), Me Michel André et l’ancienne ministre à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme , ing.Marjory Michel, ont rencontré ce mardi 22 novembre l’Ambassadeur de la République dominicain e en Haïti, Faruk Miguel Castillo. La rencontre a duré environ une heure et s’est déroulée particulièrement autour des déportations forcées des migrants haïtiens par la République dominicaine. Le SDP en a profité pour demander un moratoire sur ces déportations, selon les déclarations faites par Me Michel André l lors d’une entrevue accordée à Juno7.

« Les échanges étaient assez claires. Nous avons une compréhension beaucoup plus claire de la situation, a relaté Me Michel André. Nous avons aussi compris qu’il y a beaucoup d’Haïtiens en République dominicaine et que nombre d’entre eux sont en situation d’illégalité. Mais tout compte fait, lorsqu’il s’agit de déportation la question des droits humains entre en ligne de compte ».

Me Michel André affirme avoir fait remarquer à l’Ambassadeur Faruk Miguel Castillo que ces déportations se font « parfois » dans la violation des droits humains. Selon l’homme de loi, il faut une solution diplomatique à cette affaire. « Nous avons dit très clairement que la position du SDP est que nous souhaitons un moratoire sur les déportations en attendant que les gouvernements haïtiens et dominicains trouvent une entente diplomatique sur la question dans l’intérêt des deux pays», a indiqué Me André.

Le porte-parole du SDP évoque l’interdépendance des deux pays pour justifier sa position. « Pour répéter le professeur Guy Alexandre, Haïti et la République dominicaine sont les deux ailes d’un même oiseau. Le fait qu’il y a une situation de déséquilibre, une crise sécuritaire en Haïti, les Haïtiens auront toujours tendance à traverser en République dominicaine », a-t-il argumenté.

Aussi, le problème en question sera résolu définitivement lorsque « nous aurons créé en Haïti les conditions économiques, politiques et sécuritaires adéquates pour que les Haïtiens puissent vivre dans leur pays décemment », selon Me Michel André. « Mais pour le moment, il faut une solution diplomatique et nous demandons au gouvernement haïtien d’assumer ses responsabilités et de trouver une entente avec la République dominicaine sur cette affaire ».

Soulignant qu’ils ont eu une belle entrevue avec l’Ambassadeur Faruk Miguel Castillo, Me Michel André affirme que le diplomate dominicain comprend bien la situation et qu’il va s’entretenir à son tour avec le président dominicain Luis Abinader. « Je crois que c’est une rencontre qui devrait nous permettre d’arriver le plus vite possible à un arrêt des déportations, a-t-il déclaré. Lorsque nous regardons les images, cela nous fait très mal ».

Outre les négociations politiques entre les acteurs haïtiens, le porte-parole du SDP souligne avoir également eu des échanges avec le diplomate sur la situation des étudiants haïtiens en terre voisine. « Nous espérons que les étudiants reçoivent un traitement normal, c’est-à-dire qu’ils n’ont aucun problème de visa ou de titre de séjour », a confié Me Michel André .Le SDP a demandé un moratoire sur les déportations des Haïtiens lors d’une rencontre avec l’Ambassadeur dominicain en Haïti

En savoir plus:

Des haïtiens protestent à la frontière de Dajabón contre le rapatriement des compatriotes

Written By

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu