Connect with us

Hi, what are you looking for?

Sécurité

Les États-Unis réitèrent leurs menaces contre les bandits, les élites politiques et des affaires prenant le pays en otage.

Les États-Unis réitèrent leurs menaces contre les bandits, les élites politiques et des affaires prenant le pays en otage.

Les États-Unis réitèrent leurs menaces contre les bandits, les élites politiques et des affaires prenant le pays en otage. Ils sont qualifiés de criminels par le chargé d’affaires des Etats-Unis en Haïti.

Le chargé d’affaires des États-Unis en Haïti, Eric Stromayer, dans un message publié sur le compte Youtube de l’ambassade a affirmé que son pays est très préoccupé par l’aggravation de la situation sanitaire et sécuritaire en Haïti. Le pays, selon lui, connaît une très mauvaise impasse avec l’accroissement de l’activité des gangs criminels qui bloquent et limitent l’accès au carburant à toute la population, et retiennent l’aide humanitaire en otage.

“Nous participons à un effort international majeur, dit-il, pour résoudre le problème. Un petit nombre de personnes de l’élite politique, des affaires et sociale en Haïti et à l’étranger tiennent le pays en otage pour leur profit personnel. Ils utilisent la souffrance de la population pour leurs poches ou réaliser leurs ambitions politiques. Les États-Unis sont déterminés à tenir ces criminels responsables”, a poursuivi le représentant des USA en Haïti d’un ton ferme.

Le département d’État, rappelle-t-il, a déjà imposé des restrictions de visa à ceux qui encouragent et commanditent la violence. “Nous empêcherons ces acteurs, ajoute le chargé d’affaires, et leurs membres de leurs familles d’entrer aux États-Unis. Nous continuerons d’ajouter des noms à la liste au fur et à mesure que nous les identifierons les responsables de cette situation tragique”.

M. Stromayer précise qu’il y aura encore d’autres sanctions. Il est revenu sur la résolution du conseil de sécurité des nations unies proposée par les États-Unis et le Mexique visant à sanctionner les gangs armés et ceux qui les soutiennent. Il a déclaré que: malgre rezolisyon an mansyone espesyalman vagabon ki rele Barbecue a (sic.), il n’est pas le seul à être affecté par cette décision.

“Les Nations-Unies vont sanctionner les acteurs malveillants quelle que soit leur nationalité. Cela signifie que si les citoyens américains sont complices d’avoir commis des violences et restreint l’accès à l’essence et les aides ou participent au trafic d’armes, il leur sera interdit de voyager dans n’importe quel pays dans le monde et nous saisiront leurs biens”, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Éric Stromayer a fait savoir que les États-Unis ont déjà proposé une résolution des Nations-Unies pour autoriser une mission multinationale afin d’aider la PNH dans les questions de sécurité, à combattre le choléra entre autres.

Les États-Unis réitèrent leurs menaces contre les bandits, les élites politiques et des affaires prenant le pays en otage.

En savoir plus:

Selon Frantz Elbé, le Terminal Varreux est débloqué par des unités de la PNH

Written By

Rédacteur, coproducteur de la série documentaire "Kitem Esplikew" de Juno7

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Actualités

L’ambassade des États-Unis en Haïti ferme ses portes à l’occasion du 18 novembre Haïti.- L’ambassade des États-Unis à Port-au-Prince annonce qu’elle ferme ses portes...

Actualités

Nouvelle rencontre entre le Chargé d’affaires américain en Haïti et le directeur général de la d’Administration Générale des Douanes. En moins de deux mois,...

Actualités

Le Chargé d’affaires des États-Unis d’Amérique en Haïti, Eric Stromayer a rendu visite au DG de la PNH Le Directeur Général de la Police...

Actualités

L’Ambassadeur Eric Stromayer est le nouveau Chargé d’affaires a.i des États-Unis en Haïti L’ambassade des États-Unis en Haïti a un nouveau chef de mission...