Connect with us

Hi, what are you looking for?

Migration

L’immigration dominicaine fait la chasse aux haïtiens de façon illégale et arbitraire dans un restaurant à Santiago

L'immigration dominicaine fait la chasse aux haïtiens de façon illégale et arbitraire dans un restaurant à Santiago

L’immigration dominicaine fait la chasse aux haïtiens de façon illégale et arbitraire dans le restaurant à Santiago”L’aromate Créole”.

Quelques jours après l’arrestation par la PNH du dominicain Molaï Ortiz Mieses, bras droit du chef de gang de Grand-Ravine Ti Lapli, Des agents de l’immigration dominicaine ont débarqué le 24 juin vers 10 heures dans la soirée dans un restaurant haïtien appelé “L’aromate Créole” situé à Avenida Estrella Sadhalà, frente a UTESA, Plaza Isabel Emilia. Ils ont arrêté plusieurs compatriotes haïtiens qui ont l’habitude de fréquenter cet espace, a raconté à notre rédaction Karl Aromte, propriétaire dudit restaurant.

Selon les explications de plusieurs témoins, tout s’est déroulé dans l’enceinte du restaurant. Avec brutalité, ces agents ont arrêté les haïtiens et les ont obligés à monter les deux camions de l’immigration. Une fois arrivé sur place, le Consul général d’Haïti à Santiago, James Jacques, a pu apporter sa solidarité aux haïtiens et dénoncer cette opération jugée illégale soulignant que les deux pays ont signé un protocole d’accord interdisant à l’immigration d’arrêter ou de déporter un haïtien après six heures du soir.

Juno7 PUB

Selon les témoignages, malgré l’intervention du Consul général d’Haïti à Santiago James Jacques, les agents ne voulaient pas obtempérer. C’est à ce moment que le consul a décidé de se mettre devant le cortège qui était venu rapatrier les haïtiens.
Après des démarches de Monsieur James Jacques, la plupart des compatriotes ont été relâchés. Toutefois, quelques-uns sont toujours sous le contrôle de l’immigration pour des raisons judiciaires, a appris la rédaction de Juno7.

*indigné, le propriétaire du restaurant critique le comportement des agents de l’immigration*

Aucune perte matérielle n’a été enregistrée a confirmé le propriétaire du restaurant. Toutefois, il déplore le déploiement des agents de l’immigration qui ont investi l’espace avec de la violence au moment où des clients haïtiens et dominicains consommaient. “Yo debake, yo vini nan restoran an. Avèk anpil vyolans yo pa bezwen konnen, yo pa menm rantre nan lojik pou mande moun pou idantifye yo. Lè yo vini, yo pa menm pran tan pou idantifye moun ki la yo. Gen etidyan ki gen viza etidyan yo, yo pran yo fè monte machin, gen moun ki gen viza touris yo ki nòmal yo pran yo”, a-t-il critiqué.

Karl Aromte a qualifié cette opération de “chaotique” tout en soulignant que l’un des copropriétaires du restaurant, Jonathan Solano, un haitiano-dominicain a été arrêté par les agents de l’immigration. “Il a ses documents dominicains légaux. Il les ont montrés, cela n’a pas empêché les agents de l’arrêter”, a-t-il expliqué.

Parallèlement, Bertho le chanteur du groupe Bel Plezi et propriétaire de “Lamanjay restaurant” s’est dit indigné après ce qui s’est passé. “En tant qu’entrepreneur je suis indigné. Nous sommes ici pour investir. Nous faisons de notre mieux pour être légal. Nous enregistrons nos entreprises, nous payons des taxes, nous créons des emplois pour les dominicains et les haïtiens. Mais à la fin on se demande si vraiment les dominicains ont de la place pour les investisseurs haïtiens”, a-t-il questionné.

Plusieurs compatriotes ont toujours dénoncé le comportement de ces agents de l’immigration qui agissent comme bon leur semble. Certains ont même révélé que ces agents ont l’habitude de les arrêter puis de les relâcher contre de l’argent. En ce sens, le propriétaire du restaurant L’Aromate Créole exhorte les autorités haïtiennes à se prononcer contre les agissements de ces agents. “Sa fèt plizyè fwa Santo Domingo nou pa vrèman konn tande otorite an Ayiti fè deklarasyon sou sa. Nou ta renmen otorite yo pwononse yo sou sa”, a-t-il demandé.

Même son de cloche du côté de Bertho qui demande aux dirigeants haïtiens de prendre leurs responsabilités pour faire respecter le droit des haïtiens en terre étrangère. Le chanteur a envoyé des mots de félicitations au consul Général d’Haïti à Santiago James Jacques. Quelques citoyens qui étaient sur place ont aussi témoigné leur gratitude envers le diplomate.

Une énième fois, l’immigration dominicaine montre clairement que les haïtiens ne sont pas toujours les bienvenus, qu’ils soient légaux ou illégaux sur le territoire dominicain. La chasse aux compatriotes haïtiens continue de façon illégale, abusive et arbitraire.

L'immigration dominicaine fait la chasse aux haïtiens de façon illégale et arbitraire dans un restaurant à Santiago

En savoir plus:

Des climatiseurs et téléviseurs retrouvés dans les cellules d’une prison en République Dominicaine

Written By

Mwen se Dimitry Charles, jounalis redaktè anndan Juno7, mwen etidye kominikasyon ak jounalis, mwen fè redaksyon pwojè tou. M ap kolabore anndan Juno7 paske m vle fè yon jounalis itil

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus de contenu

Actualités

 Environ 7491 migrants haïtiens expulsés de la République dominicaine en juin 2022, selon le GARR (Port-au-Prince, Haïti).- L’expulsion massive des migrants haïtiens de la...

Monde

 Les autorités dominicaines font la chasse aux haïtiens travaillant dans la construction qui réclament leur salaire. L’immigration dominicaine est à pied d’œuvre depuis mercredi...