Connect with us

Hi, what are you looking for?

Insécurité

L’insécurité frappe aux portes des écoles du pays, le MENFP et des organisations du secteur éducatif à la recherche de solution

L’insécurité frappe aux portes des écoles du pays, le MENFP et des organisations du secteur éducatif à la recherche de solution

L’insécurité frappe aux portes des écoles du pays, le MENFP et des organisations du secteur éducatif à la recherche de solution devant l’incapacité de l’Etat à mettre fin à la terreur des gangs armés.

 

Le titulaire du MENFP, le professeur Nesmy MANIGAT a tenu deux rencontres les 5 et 8 mars en cours, avec les acteurs touchés par la crise sécuritaire afin de faire un état des lieux au gouvernement et transmettre les préoccupations des responsables d’organisations et de directeurs d’écoles. Il en a profité pour exprimer la solidarité du ministère en cette période difficile. Selon un communiqué du ministère de l’éducation nationale, ces consultations ont eu lieu autour de la problématique de la sécurité dans et autour des établissements scolaires à Port-au-Prince et dans d’autres régions du pays affectées.

 

Ces responsables d’organisations socio-professionnelles, poursuit le communiqué, ont alerté sur la gravité de la situation sécuritaire avec les cas de kidnapping de parents et d’enfants devant les écoles, les tirs incessants, les balles perdues qui tombent dans les écoles, blessent les élèves, enseignants ou d’autres membres du personnel. Les directeurs d’écoles ont noté particulièrement la difficulté pour l’exercice des apprentissages dans les écoles dans ce contexte de violence aggravée. Mais plus encore, les ressources humaines, surtout les enseignants travaillant dans les écoles qui ne sont plus disponibles car, fuyant leurs zones vers d’autres régions plus sûres, quand ce n’est pas le pays tout court.

Ces acteurs et partenaires du secteur de l’éducation n’ont pas manqué de souligner également la perte de personnel qualifié en raison de cette violence permanente qui s’aggrave et aussi à cause de ceux qui partent massivement vers les Etats-Unis, depuis quelques semaines. Profondément alarmés par la dégradation de la situation sécuritaire dans la région métropolitaine de l’Ouest, des responsables d’organisations socio-professionnelles de l’éducation se mobilisent pour la défense du droit à la vie et du droit à l’éducation, a ajouté le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP).

 

Plusieurs réunions ont déjà eu lieu avec la coordination du ministère de l’Education nationale. Ils ont demandé au Gouvernement de tout faire pour garantir le droit à la vie et le droit à l’éducation tout en souhaitant une réunion élargie avec certains responsables de haut niveau de l’État. Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique, toujours selon le MENFP, participera à la prochaine rencontre sur demande des différents acteurs. Cette réunion sera aussi étendue aux représentants des plateformes de syndicats d’enseignants.

L’insécurité frappe aux portes des écoles du pays, le MENFP et des organisations du secteur éducatif à la recherche de solution

En savoir plus:

Temps sec et ensoleillé sur la plupart des régions caribéennes, mais risque d’averses isolées en Haïti

1 Comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Éducation

Après avoir participé à la montée du drapeau, le ministre Nesmy Manigat a distribué des livres aux élèves du lycée de Pétion-ville dans le...

Éducation

Journée internationale de l’éducation: le gouvernement haïtien a honoré les lauréats nationaux aux examens d’Etat 2023. Le gouvernement haïtien à travers le ministère de...

Éducation

Trois protocoles d’entente signés entre le MENFP et les Fédération haïtiennes de football, de basketball et de volleyball en vue de soutenir l’Éducation physique...

Actualités

Une commission est dépêchée par le MENFP à Jacmel en vue de faire la lumière sur les cas présumés d’abus sexuels à l’USPEJ. À...