Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

L’opposition annonce une mobilisation non stop dès le 31 janvier 2021

L'opposition annonce une mobilisation non stop dès le 31 janvier 2021

L’opposition politique haïtienne annonce une mobilisation non stop à partir du 31 janvier pour forcer Jovenel Moïse à quitter le pouvoir.

Port-au-Prince , Haïti .- Le 7 février 2021, une date fatidique, approche à pas de géant. À chaque seconde qui passe, l’opposition politique haïtienne tente de mettre son empreinte là où il faut pour arriver à renverser Jovenel Moïse, installer un gouvernement de transition avec des missions spécifiques. Pour y parvenir, le comité de mobilisation citoyenne pour le respect de la constitution a annoncé ce mardi, lors d’une conférence de presse, une mobilisation non stop à partir du 31 janvier.

Tout est permis pour faire respecter la constitution

Selon André, porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire, ces mobilisations déboucheront sur les 2 journées de grève qui seront observées les 1er et 2 février à l’initiative d’une frange de la société civile haïtienne. Après cette grève, l’homme de loi encourage la population à rester dans la rue jusqu’à ce que Jouvenel Moïse quitte le pouvoir. Pour mieux faire pencher la balance en sa faveur, celui qui se surnomme l’avocat du peuple invite la population à utiliser tous les moyens possibles.

“Pour défendre la constitution, aucun acte ne sera considéré comme infraction”, déclare André Michel comme pour encourager la population à faire ce que bon lui semble afin de contraindre Jovenel Moise à partir. Selon lui, toute la région des Palmes, le Cap-Haïtien, Ouanamithe, Limbé, enthre autres, seront mobilisés ce 29 vendredi janvier dans le cadre d’une grande journée de mobilisation.

Vers une proposition commune

Le numéro 1 de Ayiti An Aksyon, l’ex-sénateur Youri Latortue était à cette conférence visant à intensifier la mobilisation au niveau national. Dénonçant une forme de répression orchestrée par le président Jovenel Moïse à l’approche du 7 février, citant notamment l’attaque policière jugée arbitraire survenue le lundi 25 janvier à Raboto, l’ex-parlemtaire traite le chef de l’Etat d’irresponsable et d’incompétent. Il l’accuse d’être le principal responsable du phénomène kidnapping qui bat son plein dans le pays.

“Nous sommes une opposition responsable. Nous avançons avec les réflexions et échanges. Nous allons trouver une proposition qui reflète les revendications du peuple haïtien, notamment celles des militants”indique Youri Latortue qui promet une décision finale d’ici cette semaine.

Ultime appel à l’unité

Dans son intervention, l’ex-sénateur Ricard Pierre a lancé un appel à l’unité au sein de l’opposition. Il a invité toutes les forces vives de la nation à se joindre au comité de mobilisation citoyenne pour le respect de la constitution en vue d’évincer définitivement Jovenel Moïse du pouvoir.

En savoir plus:

Le BMPAD annonce l’arrivée d’environ 245 000 barils de diesel

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Plus de contenu

Actualités

La  Direction Politique de l’Opposition Démocratique  (DIRPOD) annonce trois journées de mobilisation les 28,29 et 30 mars . Depuis des mois les drames s’enchaînent....

Actualités

Des militants politiques de l’opposition protestent devant l’ambassade américaine à Tabarre. Port-au-Prince , Haïti .- Exiger l’administration Biden de se désolidariser du régime PHTK,...

Actualités

Marche contre la dictature et l’insécurité: une vraie démonstration de force. Des milliers de protestataires dans les rues de la capitale haïtienne et dans...

Aktyalite AN KREYÒL

KATAN ki se Kolektif Atis Angaje bay pozisyon l nan yon nòt pou laprès sou sitiyasyon politik peyi a ap viv depi kèk tan....