Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

MCI : tenue d’un atelier de sensibilisation pour commémorer la journée mondiale de la métrologie

MCI : tenue d’un atelier de sensibilisation pour commémorer la journée mondiale de la métrologie
Photo : Ody Bien-Eugène | Juno7

Le Bureau Haïtien de Normalisation (BHN) du MCI a organisé un atelier de sensibilisation pour commémorer la Journée mondiale de la métrologie ce 20 mai

À l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la métrologie ce 20 mai, le Bureau Haïtien de Normalisation (BHN), entité du Ministère du commerce a organisé un atelier de sensibilisation autour du thème « la métrologie à l’ère du numérique ». Les intervenants ont tour à tour tenté d’expliquer le rôle des mesures dans un système de management de la qualité.

Le Directeur du BHN, Monode Civil, dans son discours de circonstances, a rappelé que cette journée a été créée pour célébrer les bienfaits de la convention du mètre signée le 20 mai 1875. Celle-ci a donné naissance au Système International d’unités avec les sept unités principales et d’autres unités dérivées dont le kilogramme.

« Cette convention a été une vraie révolution dans le monde industriel et commercial. Car, si avant au sein même d’un pays, il y avait dans les villes et dans les quartiers différentes unités de mesure, vous pouvez imaginer combien cela rend difficile les échanges de biens entre les gens », a rappelé M. Civil.

Willy Bien-Aimé, titulaire de la Direction du Contrôle de qualité et de la Protection du consommateur (DCQPC), entité co-organisatrice de cet atelier, a souligné de son côté que cette journée en Haïti est le moment de promouvoir l’impact de la métrologie ou des mesures dans notre vie quotidienne et dans l’économie.

« Nous voulons au niveau du BHN et de la DCQPC montrer à la population, aux entreprises, aux autorités gouvernementales, aux consommateurs l’importance des mesures dans les activités de tous les jours et pour faire prendre conscience du rôle important que joue la métrologie dans la facilitation d’un commerce mondial et national équitable en veillant à ce que les produits respectent les normes, les réglementations et les exigences », a-t-il indiqué.

M. Bien-Aimé a en outre tenté d’illustrer à quel niveau les mesurages faisaient partie de notre quotidien. « Au cours d’une journée normale, il est étonnant de constater le nombre de fois où des mesures entrent en jeu que ce soit pour regarder l’heure, acheter des aliments, faire le point ou vérifier sa tension artérielle. Ces activités de la vie quotidienne requièrent des mesures exactes », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le responsable a encouragé les autorités compétentes à saisir des avancées spectaculaires dans le monde car, dit-il, la métrologie légale est un outil pour la protection des consommateurs, la loyauté des échanges et de surcroît le développement économique du pays. C’est dans cette optique que le service de métrologie légale du DCQPC entreprend un ensemble d’activités notamment la vérification des distributeurs des pompes à essence, Ie contrôle des balances dans les supermarchés, la régulation des transactions du pétrole liquéfié, entre autres.

« Toutes ces initiatives visent à protéger le consommateur contre les fausses mesures et de promouvoir des transactions commerciales équitables , réduire les litiges», a déclaré M. Bien-Aimé, ajoutant qu’il reste à perfectionner la qualité des contrôles du DCQPC et d’étendre les vérifications métrologiques à d’autres secteurs.

Pour Madsen Gachette, coordonnateur du Cadre Intégré Renforcé (CIR), cet atelier vient à propos dans la mesure où l’information devient de plus en plus importante voire indispensable même au commerce. « Puisque l’information est d’or, le MCI encourage fortement ces bonnes pratiques de vulgarisation d’informations qui sont un bon moyen d’aider au développement socio-économique d’Haïti », a-t-il recommandé.

M. Gachette a indiqué en outre que le CIR a jugé nécessaire d’aider au renforcement des capacités institutionnelles en lien avec le commerce particulièrement le MCI dont la mission est de formuler, de proposer et de conduire la politique commerciale et industrielle d’Haïti. En termes de renforcement des capacités, plusieurs structures du MCI ont déjà bénéficié du support du CIR.

« Les produits et services destinés au marché international doivent respecter les exigences établies par leur conformité aux normes et règlements techniques en vigueur sur les marchés cibles. La manière d’apporter la preuve de cette conformité doit également respecter les procédures d’évaluation de la conformité internationalement admise », a-t-il avancé.

Et le BHN, entité mise en place en décembre 2012 par le MCI, est le principal animateur de l’infrastructure nationale de la qualité. « C’est pourquoi depuis mars 2019, le CIR a assisté financièrement le BHN à travers le support technique du Programme des Nations-Unies pour le Développement dans la certification des systèmes et des produits se référant aux contrats signés entre le MCI et la représentation du PNUD », a fait savoir M. Gachette. En outre, la CIR a aidé le BNH dans la mise en place des normes et règlementations ainsi qu’à leur divulgation au public.

Le Directeur général du MCI James Monazard a rappelé que le traité du 20 mai 1875 a permis de poser les fondements d’un système mondial de mesure cohérent, essentiel pour les découvertes et l’innovation scientifique, la production industrielle, le commerce international, l’amélioration de la qualité de vie et la protection de l’environnement.

MCI : tenue d’un atelier de sensibilisation pour commémorer la journée mondiale de la métrologie

Photo : Ody Bien-Eugène | Juno7

M. Monazard a également évoqué les défis auxquels sont confrontés les pays en développement comme Haïti en ce qui concerne les infrastructures de qualité, notamment la métrologie face aux exigences d’un monde globalisé et surtout en pleine crise sanitaire.

Jacques Ambroise, directeur de cabinet du Ministre du commerce et de l’Industrie, a promis le soutien du ministère à l’encadrement légal et institutionnel à la créativité et à l’innovation protégeant les consommateurs sur tout le territoire national.

M. Ambroise a fait savoir que le Premier ministre Ariel Henry et le ministre Ricardin Saint-Jean entendent lutter avec acharnement contre les fléaux de la contrefaçon et du piratage qui affaiblissent les performances de production du pays.

En savoir plus:

Les cadres de l’HUEH appellent les ravisseurs à libérer le Dr Jacques Pierre Pierre

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Actualités

Le MCI organisera un forum de deux jours au Cap-Haïtien pour répertorier les petits producteurs d’œufs dans le pays. Le Ministère du Commerce et...

Économie

Interdiction de vendre et de consommer les produits « Riz Loulouz, American Rice » en Haïti pour des raisons de santé publique. Le Ministère...

Actualités

Haïti: le MCI intensifie les visites d’inspection dans les Pompes à essence, des gallons jaunes saisis considérés comme récipients inappropriés pour la vente des...

Actualités

Haiti: Malgré l’interdiction du ministère du commerce et de l’industrie, l’essence coule dans les gallons jaune à Carrefour et à Gressier Les interventions du...