Connect with us

Sécurité

Michel-Ange Louis Jeune apporte des précisions après la mort d’un agent de l’USGPN

Published

on

Michel-Ange Louis Jeune apporte des précisions après la mort d'un agent de l'USGPN
MG300

Un des responsables de Révélation Hôtel, Jean Samuel Guerrier, a expliqué à l’émission Intersection les circonstances de la mort d’un agent de l’USGPN, le commissaire Michel-Ange Louis Jeune apporte des précisions.

Port-au-Prince, Haïti.- Révélation Hôtel, situé à Delmas 35, a été le théâtre d’une opération musclée de la Police Nationale d’Haïti à la recherche de Serge Alectis alias Ti Junior, un des chefs de gang de La Saline. Une opération dans la nuit de mercredi à jeudi qui s’est soldée par la mort de l’agent de l’USGPN, Jean Rosner Glezil, atteint d’un projectile en pleine tête tiré par un de ses frères d’armes. Une descente des lieux qui survient à la suite d’informations selon lesquelles le chef de gang de La Saline recherché pour de nombreuses exactions se trouvait dans cet hôtel.

Selon les témoignages de Jean Samuel Guerrier, un des responsables de Révélation Hôtel, il était environ 1h du matin lorsque des agents de la PNH ont défoncé la barrière d’entrée de l’hôtel à l’aide d’un véhicule blindé. Ils ont défoncé également des portes de plusieurs chambres à la recherche du dénommé Ti Junior qui n’a aucun rapport avec Révélation Hôtel et qui n’est pas non plus un client déplore Jean Samuel Guerrier précisant que les 2 agents de sécurité chargés d’assurer la protection des clients ont été utilisés comme bouclier humain par les policiers .

L’agent de l’USGPN, Jean Rosner Glezil, a été tué devant sa femme venue des États-Unis pour le voir et avec qui il a préféré séjourner à l’hôtel pour des raisons de sécurité. Le policier assassiné par ses frères d’armes était un client régulier de Révélation Hôtel selon Jean Samuel Guerrier qui affirme que l’entrée fracassante des agents de l’ordre a traumatisé les clients présents.

Contacté par la rédaction de Juno7, le porte-parole de la PNH , le commissaire Michel-Ange Louis Jeune, citant le rapport de police, affirme qu’un jeune garçon en civil (repéré dans l’espace VIP de l’hôtel) a refusé de se soumettre à un contrôle d’identité des clients et a pointé son arme en direction des policiers. Les agents de la PNH ont riposté à une agression a expliqué Michel-Ange Louis-Jeune arguant que les policiers ont fait ce que tout agent en pareille situation aurait fait , précise-t-il .

Actimed_728

La police est intervenue dans cet hôtel en faisant foi à des informations selon lesquelles le chef de gang Serge Alectis alias Ti Junior s’y trouvait s’est défendu le commissaire Michel-Ange Louis Jeune. Des informations qui étaient erronées au final. Ce n’est qu’après le constat légal d’un juge de paix que les policiers ont identifié Jean Rosner Lezil comme un agent de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN). Un des leurs.

Par ailleurs, le porte-parole de la PNH n’était pas en mesure de confirmer si oui ou non le policier Jean Rosner Glezil abattu par erreur était sous le coup d’une enquête disciplinaire de l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPNH).

En savoir plus :

Les États-Unis promettent 2 milliards de dollars à la République Dominicaine et 100 millions à Haïti

Innee Beauty Parlour

Communicateur social, journaliste, présentateur et animateur de radio. Originaire de Léogâne. Aime la lecture, la musique, le cinéma et la poésie

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 993,026 other subscribers

Archives