Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

“Nap Mache Pou Lavi” invite les acteurs haïtiens à engager la dernière discussion historique

"Nap Mache Pou Lavi" invite les acteurs haïtiens à engager la dernière discussion historique

“Nap Mache Pou Lavi” invite les acteurs  haïtiens à engager la dernière discussion historique et inclusive pour proposer au pays l’alternative nécessaire

Face au vide causé par l’assassinat du président Jovenel Moïse dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, Nap Mache Pou Lavi ( marchons pour la vie) met l’accent sur la nécessité d’un compromis historique et du sens de responsabilité pour sortir le pays de l’impasse dans laquelle il se trouve. Marchons pour la vie, dans une note rendue publique ce 2 août, “encourage vivement les hommes et femmes politiques à s’élever à la dimension historique du moment et des attentes de la population.”

N ap Nache Pou Lavi ( marchons pour la vie) dit prendre acte des différentes propositions des groupes de la société civile ( provinces / Port-au-Prince) et de celles des partis politiques, après l’assassinat crapuleux du président de fait Jovenel Moïse, le 7 juillet dernier. Malheureusement, ces entités civiles et politiques ne parviennent toujours pas à offrir à la population une alternative consensuelle claire et raisonnable, sinon une proposition de plus, une conférence de plus.

Juno7 Pub

Selon cette structure, les nombreuses propositions de sortie de crise de novembre 2019 à nos jours ( Accords de Marriott, de Kinam, de Terrace Garden, de 5 Juin, de Montana), n’ont pas aidé à comprendre les enjeux de la nouvelle crise et les nouveaux développements, et “il semble que, toujours selon “Nap mache Pou lavi”, la velléité des uns et des autres pour la prise du pouvoir est le véritable leitmotiv des protagonistes au détriment du besoin collectif immédiat de combler le vide causé par l’événement tragique du 7 juillet, par la désignation consensuelle d’un président et d’un Premier ministre transitoires, et de créer les conditions pour remettre le pays sur le chemin de l’État de droit et de la démocratie, à partir de l’adoption d’une feuille de route devant guider la gouvernance du pays et la réalisation des élections.

Par ailleurs, elle souligne que la complémentarité de la société civile et des partis politiques est essentielle à la construction d’une véritable transition démocratique. Nap mache pou lavi soutient que la concurrence et le désir du pouvoir doivent être remplacés par la sincérité, le sens de responsabilité, le patriotisme, le dépassement de soi, afin de sortir le pays de l’impasse juridico-institutionnelle et invite les acteurs concernés à engager la dernière discussion historique inclusive pour proposer au pays l’alternative nécessaire.

Toujours dans l’idée de remédier à cette situation de crise qui perdure, N ap Mache Pou Lavi ( Marchons pour la vie) encourage vivement, à travers cette note, les hommes et femmes politiques à s’élever à la dimension historique du moment et des attentes de la population. “Les efforts des politiques doivent être renforcés.

La société civile doit jouer son rôle de médiateur, comme ce fut le cas après les différentes mobilisations de masses, initiées par Nap #Mache Pou Lavi ( Marchons pour la vie) le 10 décembre 2020 et poursuivies les 14 et 28 février et les 28 et 29 mars 2021, afin de proposer à la grande majorité de la population, en proie à la misère et aux massacres, une alternative claire et rapide et d’éviter une solution imposée par l’internationale.”

Cette note porte les signatures de Georges Wilbert Franck de l’Union nationale des normaliens et des éducateurs haïtiens (UNNOEH), Arnold Antonin Cinéaste et personnalité de la société civile, Dr Emmanuel Bélimaire du Secteur Santé Haïtien, Me Robinson Pierre-Louis Avocat et personnalité de la société civile, Gerald François de Nou Vle Viv, Me Kedma Dérival , Avocat et personnalité de la société civile, Samedi Simson de l’Initiative Oganizasyon Baz ak Militan Yo (INIBAZ), Rachel Jean Michel du Groupe de réflexion et de recherche universitaires pour le développement intégré (GRREUDI) et de Me Gédéon Jean du Centre d’analyse et de recherche en droit.

"Nap Mache Pou Lavi" invite les acteurs haïtiens à engager la dernière discussion historique

 

En savoir plus:

Au 3ème trimestre, les troubles socio-politiques et l’insécurité continuent de plomber l’économie selon la BRH

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Politique

Le Premier ministre Ariel Henry a rencontré la structure “Nap Mache Pou Lavi” autour de l’accord pour une gouvernance apaisée signé avec des partis...

Politique

Des structures politiques approuvent la démarche de ‘’N’ap Pache Pou Pavi’’ qui plaide pour un accord global en vue d’une résolution de la crise...

Politique

Le secteur démocratique et populaire (SDP) continue de chercher un accord politique Dans une conférence donnée ce lundi 30 août, le porte-parole du secteur démocratique...

Actualités

“Nou Pap Konplis” réagit sur la conjoncture actuelle du pays et plaide pour un  climat de sécurité, indispensable à la réalisation des prochaines élections...