Connect with us

Actualités

Le présumé assassin de Amine Brun Zenny présenté à la presse

Published

on

Le présumé assassin de Amine Brun Zenny présenté à la presse
Jac

James Caleb Civil alias Jeff est présenté comme le présumé auteur de l’assassinat de Amine Brun Zenny, une éducatrice de carrière.

Jacmel, Haïti.- James Caleb Civil alias Jeff, 27 ans, a été arrêté par la Police Nationale le lundi 17 août 2020 à Carrefour Fauché, une localité de la commune de Jacmel. L’information a été confirmée à la rédaction de Juno7 par la direction départementale du Sud-Est de la Police Nationale. Celui qui est accusé d’être l’assassin de Amine Brun Zenny, la tante de l’ancien sénateur du Sud-Est Edo Zenny, a été présenté à la presse le mardi 18 août lors d’une conférence-bilan des autorités policières.

Les 2 complices de James Caleb Civil, les nommés Balthazar et Dieulor ainsi connus, sont activement recherchés par les agents de l’ordre pour leur implication dans l’assassinat de l’octogénaire par strangulation dans la nuit du 30 juillet dernier précise la direction départementale du Sud-Est de la PNH qui a réaffirmé sa volonté de traquer les bandits terrorisant la population dans leurs derniers retranchements.

Confronté aux journalistes, James Caleb Civil ne s’est pas fait prier pour passer aux aveux accusant le nommé Balthazar, actuellement en fuite, d’être l’auteur intellectuel du «coup». Il explique que c’est le nommé Balthazar qui a eu l’idée de cambrioler son employeur, l’éducatrice Amine Brun Zenny, dans le but de voler une importante somme d’argent qu’il aurait aperçu dans une cachette de la maison qu’il fréquente régulièrement. 2 téléphones portables et des bijoux de valeur ont été également emportés par les 3 malfrats qui ont cambriolé la maison de « Madan Roland » selon le témoignage de James Caleb Civil.

3 autres personnes ont été auditionnées par la PNH du Sud-Est dans le cadre de l’enquête ouverte sur l’assassinat de Amine Brun Zenny. 2 d’entres elles avaient en leur possession les téléphones portables de la victime selon des sources policières concordantes. L’ancien sénateur Edo Zenny avait promis une récompense à quiconque aurait permis à la Police Nationale de mettre la main au collet des assassins de sa tante.

Barbancourt

En savoir plus :

Renouvellement du mandat du BINUH, budget de la PNH: Jouthe et La Lime en discussion

Jac

Communicateur social, journaliste, présentateur et animateur de radio. Originaire de Léogâne. Aime la lecture, la musique, le cinéma et la poésie

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,495 other subscribers

Archives