Connect with us

Actualités

Selon l’élu de Pétion-ville, Haïti est le seul pays au monde où les responsables ne démissionnent pas quand ils ont failli à leur mission

Published

on

« Haïti est l’un des rares pays au monde, sinon le seul, ou les responsables ne démissionnent pas quand ils ont failli à leur mission ou qu’ils ont perdu la confiance placée en eux… et c’est grave ».

C’est ainsi que s’est exprimé le député Jerry Tardieu au cours d’une entrevue de fonds avec les journalistes vedettes de Magic 9 (Robenson Geffrard et Roberson Alphonse) sur les conséquences désastreuses de la décision de l’administration Moïse-Lafontant d’augmenter les prix à la pompe alors que les conditions n’étaient pas réunies.

Le premier à avoir publiquement demandé  que Jack Guy Lafontant se retire, le député de Pétion-ville a également regretté que le président et le Premier Ministre n’aient pas annoncé, dans leurs discours respectifs, des mesures concrètes pour accompagner les victimes des émeutes causées par la décision de l’exécutif d’augmenter les prix à la pompe. Il a dénoncé la passivité de la Police nationale d’Haïti (PNH) qui n’a pas su protéger les biens et services et demande que des mesures correctives soient prises le plus tôt que possible.

Tout en fustigeant vertement le pouvoir en place, le parlementaire a souhaité que soit mise à la disposition des victimes des fonds spéciaux à taux préférentiels pour reconstruire leurs vies et relancer leurs commerces. Dans la foulée du député, d’autres voix se sont élevées pour demander la démission du gouvernement dont celle des associations du secteur privé des affaires.

Malgré cette levée de boucliers, le gouvernement poursuit son travail comme si de rien n’était. Sur son compte twitter, Jack Guy Lafontant a fièrement exhibé ses photos avec un large sourire entouré de son équipe gouvernementale au travail en train de préparer la saison cyclonique. Comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes. Cette photo a causé un déferlement de critiques sur les médias sociaux et ajouté à l’image d’irresponsabilité qui colle à la peau de l’exécutif

Cette grave crise a sérieusement ébranlé le pouvoir du Président Jovenel Moise qui reste chancelant. Les jours qui viennent s’annoncent difficiles selon les observateurs avisés qui insistent sur le fait que la crise est systémique et que les évènements du 7 et 8 juillet ne sont qu’une manifestation de cette crise sociétale profonde…

Lu 2 194 fois

Publicités
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!