Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

En solidarité aux victimes de la violence des gangs, EDE annonce une marche pacifique le 17 septembre

En solidarité aux victimes de la violence des gangs, EDE annonce une marche pacifique le 17 septembre
Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

En solidarité aux victimes de la violence des gangs dans plusieurs quartiers de la région métropolitaine de Port-au-Prince, le parti les Engagés pour le Développement (EDE) annonce l’organisation d’une marche pacifique le 17 septembre.

Le parti politique les Engagés pour le Développement (EDE) a organisé ce lundi 11 septembre 2023 une conférence de presse visant à inviter la population à une marche pacifique qui se tiendra le dimanche 17 septembre prochain dans la capitale haïtienne. Les responsables de cette structure ont profité du micro des journalistes pour informer des différentes réunions qui ont eu lieu avec la délégation de la CARICOM en Haïti. Claude Joseph et Oneles Francisque, respectivement président du conseil stratégique et responsable de la communication, ont donné les détails concernant la manifestation pacifique annoncée par le parti.

Face à la violence des gangs qui fait rage dans la capitale haïtienne, les responsables du parti EDE ne sont pas restés indifférents à cette situation obligeant plusieurs personnes à se déplacer pour se réfugier dans d’autres zones du pays. En solidarité aux victimes, la structure politique invite la population à une mobilisation pacifique le dimanche 17 septembre prochain.

“Le parti politique EDE de concert avec d’autres organisations du secteur de la vie nationale ont décidé de lancer une marche pacifique le dimanche 17 septembre prochain à 10 heures du matin en signe de solidarité à la population de Carrefour-Feuilles, Tabarre, Canaan, Bon Repos, Pernier, Solino, Nazon et d’autres zones où les compatriotes subissent des actes de violence”, a déclaré Oneles Francisque.

Le porte-parole du parti estime que le gouvernement dirigé par Ariel Henry n’a pipé mot depuis le déplacement des personnes dans les zones occupées par les bandits armés qui sèment la terreur. Pour le responsable, s’en est trop. “Tout le monde est invité”, a-t-il lancé avant de mentionner les différents points de rencontres qui sont: Carrefour de l’aéroport, Delmas 33 à proximité de la Télévision Nationale d’Haïti, Lalue à côté de l’ancien feu de signalisation et la place Saint-Pierre à Pétion-ville.

Claude Joseph dans ses interventions faisant suite à l’intervention du porte-parole a précisé que cette marche pacifique a pour objectif de dénoncer l’insécurité, l’inflation, le kidnapping. “Une marche en solidarité aux femmes et filles victimes du viol. Une marche en solidarité aux victimes de Carrefour-Feuilles, Nazon, Canaan, Solino”, a-t-il ajouté.

Le président du conseil stratégique du parti rappelle que le parti EDE était présent aux différentes réunions de la délégation de la CARICOM en Haïti. “Nous remarquons que le pouvoir et ses alliés utilisent les négociations pour avoir plus de pouvoir et passer plus de temps à la tête du pays”, a-t-il dit.

Selon l’ancien ministre des Affaires étrangères, le pouvoir dirigé par Ariel Henry n’a la volonté ni aucune conscience patriotique pour sortir le pays de ce marasme. “Le parti politique EDE ne croit pas que la table de négociation à elle seule peut déboucher sur un résultat. C’est la raison pour laquelle nous voulons nous mettre du côté du peuple haïtien qui commence à s’impatienter après les deux ans d’échec catastrophique de Ariel Henry qui n’a aucun résultat à apporter”, a-t-il déclaré.

Claude Joseph souligne que son parti décide de se mettre du côté de la population. C’est dans cette même perspective que la journée de mobilisation pacifique du 17 septembre est lancée. “Nous allons marcher pour dire non à l’irresponsabilité, aux actes de kidnapping et dire oui à la solidarité envers les victimes de la violence des gangs”, a-t-il indiqué.

Claude JosephClaude Joseph estime que la plus grande violence que subit actuellement le peuple haïtien c’est le mépris et l’abandon du premier ministre Ariel Henry. “Ariel Henry n’a rien dit pour la population de Carrefour-Feuilles et c’est pareil pour tout le pays où les gens subissent la violence des gangs”, a-t-il conclu.

En solidarité aux victimes de la violence des gangs, EDE annonce une marche pacifique le 17 septembre

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

A lire aussi :

Kanalizasyon rivyè masak: otorite dominiken kanpe sou delivre viza ak ayisyen epi fèmen fwontyè a

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Actualités

Le parti politique les Engagés pour le Développement (EDE) annonce une nouvelle journée de mobilisation antigouvernementale pour ce mardi 13 février. En conférence de...

Actualités

Le parti politique les Engagés pour le Développement (EDE) invite le peuple haïtien à intensifier la mobilisation anti-gouvernementale. Des structures politiques haïtiennes ne cessent...

Politique

Le parti politique EDE lance 3 journées de mobilisation anti-gouvernementale sur tout le territoire national À travers une conférence de presse tenue le jeudi...

Actualités

Mirebalais des citoyens ont marché pacifiquement pour dénoncer le rationnement du courant électrique. Dans la matinée de ce lundi 29 janvier 2024, des centaines...