Connect with us

Éphéméride

2 octobre 1991: massacre de Raboteau, un bidonville des Gonaives

Published

on

2 octobre 1991: massacre de Raboteau, un bidonville des Gonaives
Lait Bongu

” Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir”, disait Aimé Césaire. Voici l’éphémère du  2 octobre 2020.

2 Octobre 1991: On est à deux jours du coup d’état du 30 septembre. Des soldats des Forces Armées d’Haiti envahirent certains quartiers pauvres de la cité de l’indépendance dans le but de mettre fin aux manifestations hostiles aux auteurs du coup d’état. Un massacre s’ensuivit et on enregistra ce jour-là:

Sept morts, tous des personnes atteintes mortellement par les balles des soldats;
Sept blessés également par balle;
Et plus de 80 personnes victimes de sévères bastonnades. Des assassins auront semé la terreur lors d’un deuxième massacre, le 22 avril 1994.

Le saviez-vous ?

La vitesse des vagues du tsunami peuvent atteindre 800 km/h !

Tsunami est un mot japonais qui signifie « vague de port », ce phénomène est généralement engendré par un glissement de terrain, une éruption volcanique ou un séisme dans l’océan provoquant d’énormes vagues qui peuvent ravager des villes entières.

Barbancourt

La vitesse des vagues du tsunami peuvent atteindre 800 km/h !
Contrairement aux vagues normales de l’océan qui sont générées par le vent ou les marées qui sont engendrées par l’attraction gravitationnelle de la Lune et du Soleil, un tsunami est généré par le déplacement d’un grand volume l’eau.

Ces ondes sous forme de vagues peuvent se déplacer à une très grande vitesse atteignant 800 km/h. La vitesse d’un tsunami peut être calculée par la racine carrée de la profondeur de l’eau en mètres multipliée par l’accélération due à la gravité.

Pensée du jour

Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. Confucius

En savoir plus :

Haïti : L’essentiel de l’actualité du vendredi 02 octobre 2020

Actimed

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.  

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,180 other subscribers

Archives