Connect with us

Tech

Apple pourrait remplacer les processeurs Intel de ses Macs par ses propres puces dès 2020

Published

on

Il se peut qu’Apple travaille au remplacement des processeurs Intel qui équipent aujourd’hui ses ordinateurs. “Kalamata”. Tel est le nom de code du projet d’Apple pour remplacer les processeurs Intel des Mac par les siens, cette transition majeure pourrait avoir lieu dès 2020. L’entreprise souhaiterait utiliser ses propres puces, basées sur l’architecture ARM. Un projet ambitieux qui se situerait dans la continuité de sa stratégie en matière de smartphones, mais qui ne serait pas sans contreparties.

Actuellement, les iPhone, iPad, l’Apple Watch ainsi que l’Apple TV utilisent déjà des puces conçues par Apple. En faisant de même pour les Mac, la firme de Cupertino exprime sa volonté générale de maîtriser l’intégralité de sa chaîne d’approvisionnement et d’assurer une meilleure compatibilité entre ses différents produits (iPhone, iPad et Macintosh).

L’initiative serait encore dans une phase préliminaire quoiqu’Apple ait déjà avancé ses pions en la matière : dans le dernier Macbook Pro, la puce T1 d’Apple permet de contrôler la Touch Bar tandis que dans l’iMacPro, un processeur maison est dédié au chiffrement des données.

Toutefois cette transition pourrait encore être retardée ou abandonnée. Des rumeurs sur le remplacement des processeurs d’Intel par des puces Apple courent d’ailleurs depuis plusieurs années. Elles sont à la base du succès qu’a connu Apple en développant ses propres puces mobiles pour l’iPhone et l’iPad.

Une transition vers des puces ARM présenterait un certain nombre d’inconvénients, notamment en matière de compatibilité avec les applications macOS historiques comme les logiciels Adobe. Ces logiciels nécessiteraient d’être réécrits en grande partie pour fonctionner sous une nouvelle architecture sans perte de performances. Et justement, du point de vue des performances, il reste à voir si ces nouveaux processeurs seront adaptés aux besoins des professionnels des arts graphiques, clientèle historique d’Apple que la marque a négligée ces dernières années.

Si ce choix venait à se confirmer, il affecterait sérieusement Intel qui fournit ses processeurs pour les Mac depuis le début de la renaissance d’Apple en 2005.

Lu 248 fois

Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Advertisement

Suivez-nous sur Twitter

Sponsor

Top de la semaine

error: Content is protected !!