Connect with us

Culture

Atis Meteyer, un jeune talent haïtien qui fait de la musique engagée son cheval de bataille

Published

on

Atis Meteyer, un jeune talent haïtien qui fait de la musique engagée son cheval de bataille 31
Jeep9.99
140 views

De son vrai nom Meteyer Mulet, Atis Meteyer fait partie de cette génération de musiciens qui, de par leur talents, laissent présager de beaux jours à la musique haïtienne. Musicien polyvalent, Atis Meteyer chante et joue également de la guitare.

Né le 4 janvier 1993 à Port-au-Prince, Atis Meteyer est détenteur d’un diplôme en leadership et développement communautaire. Il a également fait des études de gestion dans une université de la place. Pourtant, c’est la musique qu’il a choisie, ou plutôt c’est la musique qui a fait choix de lui. En effet il est né dans une famille de musiciens et il chante depuis l’âge de six ans. « J’ai grandi avec la musique dans le sang » affirme l’artiste indiquant que cet art lui permet non seulement de gagner sa vie mais lui ouvre également d’autres horizons.

Sa passion pour la musique l’a amené à fréquenter pas mal de groupes évangéliques et d’autres tendances, notamment le groupe Tapajè de Fantom. Il a été l’un des quatre finalistes de « Projet jeunes talents », atelier de formation et de parrainage, initié par l’Institut français en Haïti en 2015 et qui visait à favoriser l’émergence et la maturité de jeunes artistes haïtiens. Sous la houlette d’artistes comme B.I.C, Belo, entre autres, ces jeunes ont produit l’album intitulé « On se rappellera ».

Une carrière de musicien engagée depuis plus de quatre ans

S’il a composé quelques morceaux en lien avec l’amour, l’artiste affirme cependant qu’il n’est pas un représentant du compas love. « Je suis plutôt un artiste qui chante de la musique engagée » dit-il.

bongu j7

Et c’est à partir de 2013 que le jeune talent allait vraiment se tourner vers la musique engagée. Pour lui, « c’était le moyen avec lequel il pourrait dénoncer les dérives de la société tout en proposant des idées constructives ». C’est également cette année qu’il a sorti « Wap rete kè m ». Produit en collaboration avec Passito, c’est le tube qui l’a révélé au grand public.

Entre autres titres, Atis Meteyer a déjà sorti « Ayiti leve » (2016), « Tonton nwèl nou pa egare » (2017), « Lamas » (2016). Fanm nan, « Pran lang », « Engra » ont aussi contribué, selon le chanteur, à faire son succès sur la scène musicale.

Dernières réalisations
L’artiste qui a déjà pas moins de huit tubes à sa discographie ne compte pas s’arrêter aussitôt. Il vient tout juste de sortir « Inosans mwen ». Cette chanson, nous confie Atis Meteyer, raconte l’histoire d’une femme ayant souffert dans le passé et qui maintenant n’est plus disposée à faire confiance aux hommes. « Yon jou la jou, yon jou wa konprann » adresse-t-il à cette femme pour lui dire qu’il est différent.

Prochaines étapes

« À court terme, je compte promouvoir « Inosans mwen » et sortir une vidéo clip d’ici la fin du mois d’août pour cette chanson » nous a-t-il fait savoir. Atis Meteyer compte aussi compiler tous ses morceaux sur un seul disque. L’objectif, permettre à ses fans d’accéder à sa musique plus facilement.

Emmanuel Pucot Paul

Jeep9.99

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,944 other subscribers

Archives