Connect with us

Actualités

Bibliyotèk Site Solèy, on y croit tous. 5000 donateurs déjà

Published

on

Bibliyotèk Site Solèy, on y croit tous. 5000 donateurs déjà 26
Nissan
Plus de 5,000 donateurs font confiance aux initiateurs de KBSS dans le cadre de la construction d”une bibliothèque à Cité Soleil.

En ce début du mois d’avril 2019, ils sont plus de 5,000 à dire oui et ont fait le geste nécessaire, que ce soit avec de l’argent, des matériels pour la construction ou des livres en vue de partager ce rêve de doter la commune de ce projet digne et synonyme d’espoir.

Il y a environ deux (2) années, un groupe de jeunes de la commune dite la plus pauvre du pays avaient osé lancer un challenge. Celui d’engager toute une communauté à se mettre ensemble pour un objectif commun. Aujourd’hui le “Konbit” qu’ils ont réussi à mettre en oeuvre dépasse Cité Soleil, il touche tout le pays, et traverse nos frontières.

Après 112 semaines, c’est plus de 14 millions de gourdes collectées, environ 17,300 ouvrages reçus, un chantier qui avance à grand pas et…des entreprises haïtiennes, telles que Fondation Odette Roy Fombrun, SOGENER, E-Power, Miyamoyo Relief qui s’y sont impliquées.

“Des milliers de donateurs pour un projet Communautaire est une grande réussite”, se félicite Louino Robillard, un des initiateurs du projet.

Innee Beauty Parlour

“Cela renvoie un message positif à ceux qui croit que rien de bon ne saurait sortir de Cité Soleil, tel qu’on le prétendait avant”, ajoute-t-il. Aujourd’hui, Cité Soleil envoie ce message de paix et de réussite collective. Loin derrière eux ces moments de troubles qu’ils ont connus dans le passé. Si ces deniers jours, la capitale haïtienne fait face à des actes de banditisme qui n’épargne certes pas la commune, les jeunes initiateurs du projet Konbit Bibliyotèk Solèy Leve y croient encore.

“Dans ces moments difficile, on doit nous accentuer davantage sur ces projets sociaux en vue de garantir une paix durable à Cité Soleil”, renchérit Louino Robillard, un des initiateurs du projet.

Les activités sociales entreprises au sein de différents quartiers de la zone ont permis aux habitants de croire qu’à la place des fusils, on peut avoir autre chose. Pourquoi pas un livre?

MG300
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 998,578 other subscribers

Archives