Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Bloquer les entrées de l’aéroport Toussaint Louverture et de l’ambassade américaine avec des détritus : une stratégie des employés du SNGRS pour obtenir leurs arriérés de salaire

L’administration publique fait face presque chaque jour à un nouveau mouvement de protestation. L’un des derniers en date est celui des employés du Service National de Gestion des Résidus Solides (SNGRS). Ces derniers pestent contre l’accumulation de cinq mois d’arriérés de salaire depuis plusieurs semaines. Ils menacent de passer à une étape supérieure si leurs revendications ne sont prises en compte.

« Comme stratégie, nous allons bloquer l’entrée de l’aéroport avec des détritus. Nous allons bloquer celle de l’ambassade américaine ainsi que celle de la Brasserie nationale. Nous allons bloquer « lock » pratiquement tous les coins sous la responsabilité de Ronald Décembre et de tous ceux concernés par le dossier du salaire des employés » a tonné un employé du service.

De plus, la situation socio-économique des contractuels est devenue insoutenable, selon les propos de ce même employé. « Jusqu’à présent, nos enfants ne peuvent recevoir leurs bulletins scolaires alors que la réouverture des classes est prévue le 4 septembre » déplore-t-il.

Ces employés dénoncent aussi les mauvaises conditions de travail au SNGRS. À en croire leurs propos, l’institution est laissée pour compte. Aucun entretien, aucun service dans les véhicules. « On peut vraiment pas travailler. Le garage regorge de véhicules mis de côté pour de simples pannes. Des camions sont hors service soit parce qu’elles ont une panne de pneu ou de chambre à air soit qu’elles manquent une pièce » dénonce un autre employé.

Rappelons que ce mouvement de protestation dure déjà plus de trois semaines. Des contractuels du SNGRS avaient même bloqué l’accès à la décharge de Truitier. Ce qui avait poussé la mairie de Port-au-Prince à suspendre le ramassage d’ordures.

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Plus de contenu