Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Face à la remontée des actes de violence, Nap Mache Pou Lavi invite les acteurs à prioriser le droit à la vie et à la sécurité de la population

N ap Mache Pou Lavi prend acte de la signature de l’accord du 21 décembre 2022

Face à la remontée des actes de violence, la structure Nap Mache Pou Lavi invite les acteurs à prioriser le droit à la vie et à la sécurité de la population

À l’occasion de son deuxième anniversaire coïncidant avec la journée internationale des droits de l’homme, la structure Nap Mache Pou Lavi dans une note de datée de ce samedi 10 décembre 2022, appelle les différents protagonistes à prioriser le droit à la vie et à la sécurité des haïtiens. Les membres de cette structure ont aussi montré les problèmes auxquels est confrontée la population sous l’emprise des gangs armés dans plusieurs quartiers du pays.

“A l’occasion de son deuxième anniversaire (10 décembre 2020 – 10 décembre 2022), coïncidant avec la journée internationale des droits humains, Nap #Mache Pou Lavi constate avec amertume que la population haïtienne, particulièrement les couches vulnérables continuent de vivre sous le règne des gangs qui les tuent, les kidnappent et violent au grand jour les femmes et les filles”.

Depuis plusieurs mois, la guerre des gangs dans les quartiers populaires oblige les citoyens à se déserter. Nap Mache Pou Lavi souhaite un dépassement de soi des protagonistes afin de trouver une solution à cette crise. “Nap #Mache Pou Lavi préconise l’émergence d’un médiateur national, soutenu par la coopération internationale, et appelle les protagonistes à un dépassement de soi et à prioriser les intérêts de la population qui souffre.”

Par ailleurs, les membres signataires de cette structure encourage le support de la communauté internationale à la police pour lutter contre les gangs en raison des actes de banditisme et le blocage des zones défavorisées dominées par les gangs : Cité Soleil, Martissant, Croix-des-Bouquets, Centre-Ville, Bas de Delmas. “Nap #Mache Pou Lavi encourage vivement une assistance technique et logistique internationale immédiate à la police pour rétablir la sécurité et favoriser la circulation des personnes et des biens”, a conclu la note.

16 membres de plusieurs organisations différentes ont signé la note notamment Gédéon Jean, Av.
Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH); Arnold Antonin, Cinéaste et personnalité de la société civile; Stéphanie Albert, Initiative des femmes pour le développement des enfants d’Haïti (IFEDH) entre autres.

Face à la remontée des actes de violence, Nap Mache Pou Lavi invite les acteurs à prioriser le droit à la vie et à la sécurité de la population

En savoir plus:

Le Maroc renverse le Portugal (1-0) et devient le premier pays africain à atteindre une demi-finale de coupe du monde

Written By

Mwen se Dimitry Charles, jounalis redaktè anndan Juno7, mwen etidye kominikasyon ak jounalis, mwen fè redaksyon pwojè tou. M ap kolabore anndan Juno7 paske m vle fè yon jounalis itil

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu