Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

La FBH refuse de désigner des avocats pour les tribunaux référendaires et électoraux

La FBH demande à la Cour de Cassation de surseoir à la prestation de serment des nouveaux membres du CEP

La FBH refuse la demande du CEP de désigner des avocats pour la formation des tribunaux référendaires et électoraux.

En ce qui concerne la formation des tribunaux référendaires et électoraux, le Conseil Électoral Provisoire n’a pas besoin de compter sur la Fédération des Barreaux d’Haïti. Dans une correspondance adressée à la présidente du CEP, Maître Guyrlande Mésadieu, le 21 juillet 2021, la FBH dit réaliser que la volonté du CEP de poursuivre l’échéancier électoral parait pour le moins surprenante, dans ce contexte de dégradation sécuritaire qui a conduit dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021 à l’assassinat du Président Jovenel Moise.

Dans ce document, la FBH, rappelle à l’attention du Conseil Électoral Provisoire que la disparition tragique de Monsieur Jovenel Moïse ne saurait apporter un surcroit de légitimité à cette institution qui selon lui, fait à l’évidence partie du problème et non de la solution.

Juno7 Pub

Pour l’édification du CEP, la Fédération des Barreaux d’Haïti présidée par Maître Jacques Letang tient à réitérer sa position de principe exprimée le 30 janvier 2021 via une résolution où elle avait clairement dit que le Conseil Électoral Provisoire (CEP)” formé de manière inconstitutionnelle et en dehors de tout consensus” par le Président Jovenel Moïse ne jouit d’aucune légitimité pour organiser les prochaines élections et que ses membres n’ont pas prêté le serment d’usage devant les juges de la Cour de Cassation de la République.

Dans ce contexte difficile, la FBH conclut que les attaques répétées contre le principe même de la séparation des pouvoirs et la neutralisation de toutes les garanties prévues pour assurer la continuité de l’Etat aboutissent aujourd’hui à une situation extrême. “Tout le monde en est conscient, l’heure est grave, et la sortie de cette crise ne pourra venir que d’un effort concerté des forces vives du pays”,écrit cette structure fédératrice réunissant les dix-huit Barreaux de la République qui dit entendre poursuivre dans le cadre de la loi son rôle de défenseur des droits et libertés et de vigie de la démocratie.

La FBH demande à la Cour de Cassation de surseoir à la prestation de serment des nouveaux membres du CEP

En savoir plus:

Shabba reponn moun ki t ap kritike l pou soulye l te mete nan fineray prezidan an

Je crois en une presse utile.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Actualités

Guyrlande Mesadieu annonce le report des élections présidentielle, législatives et du référendum au 7 novembre 2021 La presidente du Conseil électoral provisoire, Guyrlande Mesadieu,...

Actualités

L’administration Biden “s’oppose” au référendum constitutionnel programmé par le pouvoir en place. L’administration Biden estime que le référendum constitutionnel controversé du président Jovenel Moïse...

Actualités

Nan yon nòt ki pote siyati Ricardo Fleuridor, Jonathan Renois ak anpil lòt manb, estrikti Nou Pap Konplis pale sou kesyon referandòm pou l...

Politique

Les évêques catholiques demandent au pouvoir en place de « renoncer au projet de référendum » La conférence Épiscopale d’Haïti (CEH), dans une note...