Connect with us

Actualités

Haïti-Sécurité : 6 présumés bandits neutralisés, 500 individus interpellés, bilan des opérations de la Direction Départementale de l’Ouest de la PNH

Published

on

Haïti-Sécurité : 6 présumés bandits neutralisés, 500 individus interpellés, bilan des opérations de la Direction Départementale de l’Ouest de la PNH 29
Le porte-parole adjoint de la Police Nationale d’Haïti, Gary Desrosiers | (photo archive)
100 PWEN GRATIS
326 views

6 présumés bandits neutralisés, 3 morts dans des accidents de la circulation et 23 blessés, 500 individus interpellés dont 379 d’entre eux transférés par devant la justice et 6 à la Direction Centrale de la Police Judiciaire. Ces chiffres ont été communiqués à la presse ce mercredi par le porte-parole adjoint de la Police Nationale d’Haïti, Gary Desrosiers dans le cadre du bilan des opérations, arrestations et dossiers traités au niveau de la direction Départementale de l’Ouest de la PNH entre février et mars.

Gary Desrosiers a donné la garantie que la PNH va œuvrer sans relâche afin de protéger les vies et sécuriser les biens des citoyens conformément a sa mission.

« la Police Nationale d’Haïti ne ferme pas ses yeux sur les actes d’insécurité enregistrés ces derniers jours à Cité Soleil  et notre focus est de même pour tous les autres quartiers reputés chauds de la capitale », a déclaré le porte-parole adjoint de la PNH, répondant aux questions des journalistes sur le regain de l’insécurité au niveau du plus grand bidonville de la Capitale.

« la dernière opération menée dans la commune de Cité-Soleil récemment visait à mettre la main au collet du chef de gang de la Cité,Monel Felix, alias Micanord et ses acolytes qui y sèment la terreur », rassure Gary Desrosiers  qui affirme que la PNH ne va pas baisser les bras dans ses efforts pour faire régner l’ordre dans la cité, dit-il.

MG Motors 720

De janvier à date, 13 policiers sont tombés sous les balles assassines, confirme le porte-parole adjoint de la Police Nationale d’Haïti. Au moins 28 agents sont blessés dont 15 par balles, 5 dans des accidents de la circulation et 8 par jets de pierres lors des dernières manifestations, poursuit Gary Desrosiers qui annonce qu’une enquête est en cours afin de determiner les circonstances dans lesquelles ces policiers ont été assassinés dont les deux policiers tués la semaine ecoulée à la première Avenue Bolosse et à Carrefour Fleuriot.

La Réserve banner1
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 987,219 other subscribers

Archives